Arrivée des délégués pour les Assemblées annuelles 2015 et Cinquantenaire de la BAD

22/05/2015
Share |

Élection du nouveau président du Groupe de la Banque, célébration du 50e anniversaire de l’institution et admission officielle du Sud-Soudan en tant que 80e pays membre sont au menu de ces Assemblées annuelles

Des délégués venus du monde entier ont commencé à converger sur Abidjan, capitale financière de la Côte d’Ivoire, pour  assister aux Assemblées annuelles du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD), qui auront lieu du 25 au 29 mai 2015.

Il s’agira aussi de la 50e réunion annuelle du Conseil des gouverneurs de la Banque et de la 41e réunion annuelle du Conseil des gouverneurs du Fonds africain de développement (FAD) – le guichet concessionnel de la BAD. Ces assemblées entérinent également le retour du Groupe de la Banque à son siège originel, mené à bien en 2014, après plus de onze ans de délocalisation à Tunis, en Tunisie.

Autres moments forts de ces assises : l’élection du 8e président de la Banque, la célébration de son 50e anniversaire et l’admission officielle du Sud-Soudan en tant que 54e pays membre régional – et le 80e en tenant compte de l’ensemble des pays membres de l’institution, pays non africains inclus.

Plus de 2 500 délégués, dont des chefs d’État et de gouvernement, sont attendus aux réunions dirigées par les gouverneurs de la Banque – généralement des ministres des Finances ou de hauts responsables de banque centrale, chargés de représenter leur pays au sein de cette l’instance suprême de la Banque. Seront également présents des délégués d’institutions multilatérales de financement, et d’agences de développement, des représentants du secteur privé et d’organisations non gouvernementales, des envoyés des médias et de la société civile.

Ce rassemblement sera l’occasion de passer en revue les opérations que la Banque a menées en 2014 et son portefeuille pour 2015. Différents thèmes, comme l’intégration et le commerce à l’échelle régionale, les infrastructures, le développement du secteur privé, la création d’emplois, les enjeux de gouvernance et la croissance verte et inclusive feront également l’objet de présentations et de débats.

La série de séminaires de 2015 comprend des manifestations de haut niveau auxquelles participeront des chefs d’État et de gouvernement ; des événements prestigieux, tels que le lancement de rapports phares ; des colloques portant sur l’évolution récente du débat politique et économique en Afrique ; et des sessions d’échanges en groupes sur des questions d’intérêt particulier.

Dans la lignée de la thématique de ces Assemblées, « L’Afrique et le nouveau paysage mondial », les séminaires exploreront des enjeux divers dans une perspective élargie, invitant les participants à réfléchir aux répercussions de l’évolution économique mondiale sur le développement de l’Afrique et sur les réponses que le continent doit y apporter. Ils se pencheront sur les moyens de financer le développement en Afrique, de résorber les inégalités, de créer des emplois et de relever les défis relatifs au changement climatique. Certains séminaires seront axés sur le lancement de rapports phares, parmi lesquels l’édition 2015 de Perspectives économiques africaines, outre un indice servant à mesurer la disparité entre les sexes, et le lancement du rapport Futurs africains.

Première institution africaine dédiée au financement du développement, la BAD a été créée en 1964, pour mobiliser des ressources pour le développement économique et social de ses pays membres régionaux (PMR), en vue de promouvoir une croissance durable et inclusive et de réduire la pauvreté. De 1967 à 2014, la Banque a approuvé 4 185 prêts et dons totalisant 107,6 milliards de dollars EU au profit de ses pays membres régionaux (africains).