Evaluation des projets de développement en Afrique: Les décideurs-clé se rencontrent à Tunis pour améliorer la qualité de l’aide

04/04/2005
Share |

Ce séminaire de haut niveau a été mis en place par l’Institut multilatéral d’Afrique (JAI) en collaboration avec les départements d’évaluation des opérations (OPEV) de la Banque Mondiale et de la Banque africaine de développement, ainsi qu’avec la participation de la Commission pour le service public d’Afrique du Sud.

Cet évènement majeur comptera des experts en évaluation du développement et des hauts responsables de 25 pays africains, d’institutions économiques régionales et d’agences multilatérales de développement. Parmi les organisations qui participeront à cet événement: le PNUD, La Banque Mondiale, la Banque islamique de développement, la Banque de développement d’Afrique australe, la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest et l’Agence intergouvernementale de la francophonie.

Ce premier séminaire régional de haut niveau sur l’évaluation du développement du continent a pour objectif de permettre aux responsables et aux acteurs clés des initiatives de développement en Afrique de maîtriser les approches, les méthodes et les meilleures pratiques pour évaluer le développement. Les participants discuteront des questions théoriques relatives à la gestion basée sur les résultats, à la conduite réussie des évaluations, aux modèles logiques, aux différents types d’évaluation, aux alternatives de conception, à la collecte des données, à l’analyse et à la transmission des informations d’évaluation aux législateurs. Les intervenants principaux de cet événement compteront Mme Linda Morra-Imas, responsable en chef de bureau d’évaluation, Société financière internationale; M. Ray Rist, directeur d’évaluation, Banque Mondiale; et le commissionnaire Mxakato-Diseko de la Commission pour le service public d’Afrique du Sud.

Dans son discours de bienvenue lors de la cérémonie d’ouverture, M. Michael Bauer, directeur de l’Institut multilatéral d’Afrique (JAI), a souligné " le besoin d’harmoniser les approches de suivi et d’évaluation en Afrique". M. Bauer a également mentionné le besoin de prendre en compte les circonstances spécifiques des pays concernés, ajoutant que "l’Institut multilatéral d’Afrique se réjouit de fournir un soutien dans cette direction ». La cérémonie de clôture de cet événement d'une semaine aura lieu le vendredi 8 avril 2005.

L’Institut multilatéral d’Afrique (JAI) a été fondé en avril 1999 par la Banque africaine de développement, le Fonds monétaire international et la Banque mondiale pour favoriser les opportunités de formations financières et économiques en Afrique. Le JAI offre essentiellement des formations relatives aux procédures et aux politiques aux gouvernements africains et aux officiels des banques centrales, ainsi que des cours aux représentants du secteur privé, de la société civile, aux universitaires, chercheurs et autres acteurs du continent.

Media contact:

Sabrina Hadjadj Aoul – Tél.: +216 71 10 36 98 – E-mail: s.hadjadjaoul@afdb.org

Ce séminaire de haut niveau a été mis en place par l’Institut multilatéral d’Afrique (JAI) en collaboration avec les départements d’évaluation des opérations (OPEV) de la Banque Mondiale et de la Banque africaine de développement, ainsi qu’avec la participation de la Commission pour le service public d’Afrique du Sud.

Cet évènement majeur comptera des experts en évaluation du développement et des hauts responsables de 25 pays africains, d’institutions économiques régionales et d’agences multilatérales de développement. Parmi les organisations qui participeront à cet événement: le PNUD, La Banque Mondiale, la Banque islamique de développement, la Banque de développement d’Afrique australe, la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest et l’Agence intergouvernementale de la francophonie.

Ce premier séminaire régional de haut niveau sur l’évaluation du développement du continent a pour objectif de permettre aux responsables et aux acteurs clés des initiatives de développement en Afrique de maîtriser les approches, les méthodes et les meilleures pratiques pour évaluer le développement. Les participants discuteront des questions théoriques relatives à la gestion basée sur les résultats, à la conduite réussie des évaluations, aux modèles logiques, aux différents types d’évaluation, aux alternatives de conception, à la collecte des données, à l’analyse et à la transmission des informations d’évaluation aux législateurs. Les intervenants principaux de cet événement compteront Mme Linda Morra-Imas, responsable en chef de bureau d’évaluation, Société financière internationale; M. Ray Rist, directeur d’évaluation, Banque Mondiale; et le commissionnaire Mxakato-Diseko de la Commission pour le service public d’Afrique du Sud.

Dans son discours de bienvenue lors de la cérémonie d’ouverture, M. Michael Bauer, directeur de l’Institut multilatéral d’Afrique (JAI), a souligné " le besoin d’harmoniser les approches de suivi et d’évaluation en Afrique". M. Bauer a également mentionné le besoin de prendre en compte les circonstances spécifiques des pays concernés, ajoutant que "l’Institut multilatéral d’Afrique se réjouit de fournir un soutien dans cette direction ». La cérémonie de clôture de cet événement d'une semaine aura lieu le vendredi 8 avril 2005.

L’Institut multilatéral d’Afrique (JAI) a été fondé en avril 1999 par la Banque africaine de développement, le Fonds monétaire international et la Banque mondiale pour favoriser les opportunités de formations financières et économiques en Afrique. Le JAI offre essentiellement des formations relatives aux procédures et aux politiques aux gouvernements africains et aux officiels des banques centrales, ainsi que des cours aux représentants du secteur privé, de la société civile, aux universitaires, chercheurs et autres acteurs du continent.

Media contact:

Sabrina Hadjadj Aoul – Tél.: +216 71 10 36 98 – E-mail: s.hadjadjaoul@afdb.org