Dialogue sur la gestion des ressources naturelles en Afrique à Addis-Abeba

Share |

Date: 22/10/2012
Lieu: Addis-Abeba, Ethiopie

La Coalition pour le dialogue sur l’Afrique (CoDA), l’Initiative pour la politique foncière africaine (LPI) et la Section de soutien au Mécanisme d’évaluation par les pairs (MAEP) de la Commission économique  pour l’Afrique (CEA) organisent le 22 octobre à Addis-Abeba, la capitale éthiopienne, une journée de dialogue et d’échanges Etat-Société en vue d’une meilleure gestion des ressources naturelles en Afrique.

Intitulée «optimiser le dialogue Etat-Société pour une meilleure gestion des ressources naturelles en Afrique », la journée sera introduite par le président du Conseil de CoDA Festus Mogae, également ancien chef de l’Etat du Botswana.

Des membres du Panel du MAEP, du Conseil de CoDA, des acteurs de la société civile, des chercheurs, des décideurs politiques ainsi que des représentants des populations prendront part  à cette rencontre qui sera articulée autour de 4 sessions thématiques.

En prélude au 8ème Forum africain du développement (AFD, en anglais), les participants à la journée de dialogue devraient envisager les pistes d’un partenariat véritable entre les gouvernements africains et leurs citoyens afin de mobiliser les ressources minières et naturelles du continent au service de la croissance et la réduction de la pauvreté.

Les discussions porteront aussi sur les moyens d’assurer que l’Afrique conclut avec ses partenaires étrangers, pour l’exploitation de ses ressources naturelles, des contrats équitables et mutuellement profitables.

La  première session de la journée va permettre de dresser un état des lieux  complet de la situation actuelle de la gouvernance des ressources naturelles en Afrique tandis que la seconde donnera l’occasion de procéder à une étude des cas concrets à travers les exemples angolais, algérien et nigérian.

La seconde session thématique va également examiner la situation en Afrique australe et  dégager des perspectives de la gouvernance de ressources naturelles dans cette sous-région africaine.

La série d’analyses sera suivie par la troisième session entièrement dédiée au cadre et lignes directrices  portant notamment sur le thème «L’obligation de rendre compte aux citoyens. Comment peut-elle être encouragée dans les pays dotés de ressources naturelles ?»

La troisième session thématique se penchera sur les partenariats  en matière de gouvernance des ressources naturelles  entre les pays émergents dit « BRICS » et les organisations sous-régionales africaines. Les participants à cette session  réfléchiront enfin sur les moyens d’optimiser le MAEP dans le contexte de la gouvernance des ressources minières pour le développement de l’Afrique.

Les recommandations issues des trois sessions thématiques feront l’objet d’une synthèse lors de la 4 ème session consacrée à « la voie à  suivre »,  animée par S.E Festus, Mogae, par le ministre d’Etat auprès de la présidence du Sénégal Abdoulaye Bathily et par  Joan Kagwanja du PLI.

Des messages  politiques clés de la journée devraient être dégagés, qui seront ensuite transmis au 8ème ADF qui se tiendra du 23 au 25 octobre dans la capitale éthiopienne.

CoDA et LPI ont organisé deux journées de réflexion sur les investissements directs étrangers dans le foncier en Afrique respectivement à Lisbonne en juin 2011 et à Nairobi en octobre 2011.