Les donateurs s’accordent sur la dixième reconstitution des ressources du Fonds africain de développement

17/12/2004
Share |

Copenhague, 17 décembre 2004 – Les Plénipotentiaires du Fonds africain de développement (FAD) ont tenu une réunion à Copenhague (Danemark) les 16 et 17 décembre 2004 sur la Dixième reconstitution des ressources du Fonds. Des représentants de pays emprunteurs (Burundi, Ethiopie, Mali et Zambie) ont également pris part aux discussions sur la reconstitution.

Dans l’esprit des engagements souscrits à Monterrey, à Johannesburg et lors des réunions du G8, en vue de promouvoir la réalisation des objectifs de développement du millénaire (ODM), et compte tenu de l’accroissement de la capacité d’absorption de certains pays FAD à la suite des réformes de grande envergure mises en œuvre ces dix dernières années, les Plénipotentiaires se sont accordés sur un niveau de reconstitution de 3,7 milliards d’UC (environ 5,4 milliards de dollars EU) pour le financement de projets de développement dans les pays africains les plus pauvres sur la période 2005 – 2007. La Dixième reconstitution représente une augmentation de 45 % par rapport au volume des ressources effectivement mobilisées au titre du FAD-IX. Ce niveau élevé de reconstitution confirme également la confiance des donateurs dans les réformes entreprises ces dix dernières années par la Banque pour renforcer ses opérations et mieux accompagner les pays membres régionaux dans leurs efforts pour réduire la pauvreté. Par ailleurs, il permettra au Fonds d’aider les pays membres africains à faible revenu à atteindre les ODM. Les Plénipotentiaires ont décidé que les conditions de financement du FAD-X seront fondées sur les résultats de l’analyse de la soutenabilité de la dette de chaque pays.

La Dixième reconstitution des ressources du FAD présente de nouvelles caractéristiques majeures.

  • Premièrement, le niveau des ressources à octroyer sous forme de don a plus que doublé, passant de 21 % au titre du FAD-IX à environ 44 %. Plus précisément, pour deux tiers (26) des pays éligibles, le concours du FAD sera uniquement sous forme de don, tandis que pour trois autres pays la part de dons sera portée à 45 %.
  • Deuxièmement, compte tenu de l’intérêt accru porté à l’intégration régionale dans le cadre du NEPAD, les Plénipotentiaires ont augmenté de 50 % l’allocation pour les projets multinationaux (qui passe de 10 à 15 % du total des ressources du FAD) 
  • Troisièmement, une part importante des ressources du FAD pourra servir à financer l’Initiative de la Banque pour l’alimentation en eau et l’assainissement en milieu rural dans le cadre des priorités nationales.
  • Quatrièmement, les Plénipotentiaires ont fermement soutenu l’Initiative de la Banque en faveur des pays sortant d’un conflit en lui réservant une allocation initiale de 100 millions d’UC (environ 146 millions de dollars EU), avec l’engagement d’accroître ce montant au besoin.

Créé en 1972 pour financer, à des conditions de faveur, le développement des pays membres africains les plus pauvres, le FAD est le témoignage d’un partenariat jamais démenti entre pays africains et donateurs du FAD. Il est devenu une source importante de financement et d’assistance technique pour une quarantaine de pays à faible revenu du continent, avec plus de 15 milliards d’UC (environ 22 milliards de dollars) mis à leur disposition. Les Etats participants du FAD sont les suivants: Afrique du Sud, Allemagne, Arabie Saoudite, Argentine, Autriche, Belgique, Brésil, Canada, Chine, Corée, Danemark, Emirats arabes unis, Espagne, Etats-Unis d’Amérique, Finlande, France, Inde, Italie, Japon, Koweït, Norvège, Pays-Bas, Portugal, Royaume-Uni, Suède et Suisse.

Au nom des Conseils d’administration et du Fonds, le Président du Groupe de la Banque africaine de développement, M. Omar Kabbaj, a adressé ses sincères remerciements aux Plénipotentiaires pour cette augmentation substantielle des ressources du FAD. Par ailleurs, il a indiqué que la « conclusion satisfaisante de cette reconstitution témoignait de l’attachement des donateurs du FAD à l’Afrique et de la reconnaissance du succès des réformes mises en œuvre par le Groupe de la Banque. »

Les participants ont exprimé leur profonde gratitude aux autorités danoises pour leur chaleureuse hospitalité et pour l’excellente qualité des installations prévues pour la réunion.

CONTACTS: Eric Chinje – Tél.: +216 71 10 21 16 – E-mail: e.chinje@afdb.org


Sections Connexes