Les bailleurs de fonds prêts à accroître l'appui financier au Fonds spécial IPPF-NEPAD

19/06/2008
Share |

Les bailleurs de fonds prêts à accroître l'appui financier au Fonds spécial IPPF-NEPAD

Libreville, Gabon, 11/06/2008 - Lors de la huitième réunion du Comité de surveillance du Fonds spécial pour la préparation des projets d'infrastructure (IPPF-NEPAD), tenue à Libreville (Gabon), les bailleurs de fonds ont annoncé une contribution de plus de 10 millions de dollars E-U en faveur du fonds pour appuyer ses activités de renforcement des capacités des communautés économiques régionales. Au cours de cette réunion de deux jours, le DFID a annoncé une contribution de 5 millions de dollars E-U destinée à la mise en œuvre du Mécanisme de coordination de la Commission de l'Union africaine, tandis que l'Allemagne prévoit une contribution de plus de 2 millions d'euros annoncée l'année dernière.

Les efforts déployés par les bailleurs de fonds vont au-delà des engagements sans équivoque pris en décembre 2007 à l’occasion de la réunion de Tunis, au cours de laquelle la Norvège a annoncé 45 millions de couronnes norvégiennes (soit environ 8 millions de dollars E-U), le Royaume-Uni (DFID) 6,3 millions GBP (soit 12,4 millions de dollars E-U) et l'Allemagne 2,9 millions de dollars E-U.

Cette évolution s’inscrit dans le sillage des principales réalisations enregistrées par l'hôte du Fonds depuis quatre ans, en l’occurrence la Banque africaine de développement.

Selon le responsable du Fonds pour la préparation des projets d'infrastructure du NEPAD, M. Mike Salawou, les décaissements ont augmenté cette année et 22 projets d'infrastructure régionale ont été approuvés pour un engagement total de 13,7 millions de dollars E-U. Le Fonds renforce ses effectifs, intensifie l'investissement dans l'infrastructure - comme le montre la récente hausse record des ressources du FAD-XI - et utilise une base de données pour la gestion des projets. Parmi les récentes réalisations de la BAD, celle qui retient le plus l’attention est la contribution de 6,3 millions d’unités de compte en faveur du Fonds spécial.

Saluant l’annonce de l’augmentation des contributions et les progrès accomplis par la Banque, le Comité de surveillance, dirigé par M. Aboubakari Baba Moussa, directeur de l'infrastructure à la Commission de l'Union africaine, a félicité la BAD pour les avancées enregistrées et l'a encouragée à accroître son appui à la préparation des projets d'infrastructure régionale et au renforcement des capacités des communautés économiques régionales, à l’amélioration de la coordination aux niveaux régional et continental, au recrutement d'effectifs supplémentaires pour le Fonds et à une mobilisation accrue de ressources.

Les délégués ont examiné une initiative visant à renforcer la gestion et la gouvernance du Fonds, et en particulier la représentation des bailleurs de fonds au sein du comité. Ils ont également passé en revue les actions recommandées à la 7e réunion du Comité de surveillance – à ce titre, la BAD devait proposer des options pour le recrutement des effectifs et mobiliser des ressources additionnelles en faveur du Fonds. Quant au Comité de surveillance, il devait inviter le secteur privé et les bailleurs de fonds potentiels aux futures réunions, renforcer la collaboration avec le Fonds spécial de l’UE pour l'infrastructure en Afrique; examiner les questions relatives aux énergies propres et au changement climatique et prendre des engagements d’un montant de 1,827 million de dollars EU.

Au terme de cette réunion, l’on a également appris que le DFID assurera la présidence des réunions du Comité de surveillance jusqu'en 2010. La neuvième réunion aura lieu à Tunis en décembre 2008.

Ont participé à cet événement semestriel, qui a démarré le 10 juin, des représentants de l’Agence canadienne pour le développement international (ACDI), du DfID du Royaume-Uni, du gouvernement danois, de l’Agence norvégienne de coopération et de développement, de la Commission de l'Union africaine, du Secrétariat du NEPAD, de la BAD et de l’Allemagne. Parmi les personnalités présentes, figuraient notamment le ministre gabonais du Commerce, du développement industriel et du NEPAD, M. Aboubakari Baba Moussa, le directeur de l'infrastructure à la Commission de l'Union africaine, le secrétaire général de la CEEAC, les représentants des communautés économiques régionales, des institutions spécialisées, du secteur privé et toute une palette de parties prenantes issues des secteurs d'intervention prioritaires de l’IPPF-NEPAD.

La BAD était représentée à cet événement par M. Mahmoud, directeur par intérim du département du NEPAD, de l'intégration régionale et du commerce.

La Banque africaine de développement abrite le Fonds spécial pour la préparation des projets d'infrastructure du NEPAD depuis 2004.

Contact: M. Emmanuel Ngwainmbi, NEPAD, département de l'intégration régionale et du commerce, Téléphone: +216 71 70 26 27, Courriel: e.ngwainmbi@afdb.org