RDC : Un Don de 22,7 millions de dollars pour le projet de réinsertion post-conflit

24/07/2007
Share |

Tunis, le 24 juillet 2007 – Le Fonds africain de développement, le guichet concessionnel du Groupe de la Banque africaine de développement, contribuera au financement du projet d’appui à la réinsertion socio-économique post-conflit (PARSEC) en République Démocratique du Congo, grâce à un don de 15 millions d’unités de compte (UC*) soit 22,7 millions de dollars approuvé par le Conseil d’administration du Fonds, mardi à Tunis.

Le projet a pour objet de favoriser la reconversion des ex-combattants par la formation professionnelle et l’auto-emploi dans les activités agricoles dans les provinces du Katanga, du Maniema, du Nord Kivu, de l’Orientale, et du Sud Kivu en vue de contribuer à consolider la paix et à promouvoir le développement durable du pays.

Le projet comprend deux grands volets: le renforcement de la sensibilisation et des opportunités de reconversion, l’appui à la gestion du projet ainsi que le financement des activités dont la réalisation s’étalera sur 18 mois.

Les bénéficiaires du projet sont les ex-combattants adultes (hommes, femmes et jeunes âgés de plus de 18 ans) ayant choisi de se réinsérer dans les activités agricoles, les enfants-soldats étant pris en charge dans des projets spécifiques. Le nombre total de bénéficiaires à réinsérer par le projet est estimé à 28.500 personnes dont environ 1.000 femmes représentant le nombre de femmes restant à réinsérer dans les activités agricoles dans la zone du projet. Ce nombre comprend 11.500 ex-combattants déjà démobilisés qui ont  choisi le secteur agricole et ont déjà perçu leur filet de sécurité. Le programme est en attente de financements pour démarrer leur formation  ainsi que 17.000 ex-combattants qui seront démobilisés grâce aux ressources additionnelles attendues de la part du Programme national de désarmement, démobilisation et réinsertion (PNDDR).

Le coût du projet est estimé à 16,66 millions d’UC, soit 25 millions de dollars. La participation du FAD couvrira 90% du coût total du projet. La contribution du Gouvernement (1,66 millions d’UC) représentant 10% du coût total du projet.

Les opérations du Groupe de la BAD en RDC ont débuté en juin 1973. A ce jour, la Banque y a engagé un montant total de 1,97 milliard de dollars pour 95 opérations.

* 1 UC =1, 51557 = 846,589 CDF au 161/07/2007


Contact

Felix Njoku Téléphone: +216 71 10 26 12