RDC : don de 75 millions de $ pour la réhabilitation des routes

29/12/2005
Share |

Tunis, 29 décembre 2005 – Le gouvernement de la République démocratique du Congo a signé avec le Groupe de la Banque africaine de développement un accord pour un don de 52,45 millions d’unités de compte (UC*), soit environ 74,69 millions de dollars EU, pour financer le projet de réhabilitation des routes Nsele-Lufimi et Kwango-Kenge.

Le chargé d’affaires de l’Ambassade de la RDC à Tunis, Mme Lukusa Kayembe N’Kaya Geneviève, et le Vice-président par intérim chargé des Opérations Centre et Ouest à la Banque, M. Jaouad Mohammed Gharbi, ont signé le protocole d’accord jeudi à Tunis.

Le projet contribuera au désenclavement intérieur et extérieur de la RDC en restaurant l’accès aux principaux centres urbains, aux zones densément peuplées, aux grands centres d’activité économique et aux pays de la sous-région.

Le projet vise à désenclaver les provinces du Bandundu, du KasaÏ occidental et du Kasaï oriental et de la ville-province de Kinshasa, à améliorer les conditions de vie des populations, à renforcer les capacités techniques et opérationnelles des structures en charge du sous-secteur routier et à déterminer la solution optimale pour l’aménagement de la route Loange-Mbuji Mayi.

M. Gharbi a précisé que le projet cadrait avec la stratégie de réduction de la pauvreté de la RDC et avec les priorités établies par le gouvernement e la Banque pour la période 2005-2007.

"À cet égard, il fait partie du premier pilier de l’axe stratégique de l’intervention de la Banque, qui met l’accent sur la levée des entraves sectorielles et environnementales grâce à la réhabilitation et la reconstruction de l’infrastructure socioéconomique," a-t-il indiqué.

Commentant la signature de l’accord, Mme Lukusa a déclaré que 80 % du réseau routier à réhabiliter avec le concours de la Banque s’était dégradé au point qu’il n’était plus utilisable, suite à une décennie de crise sociopolitique dans le pays.

"Je suis dès lors très heureuse de voir la Banque africaine de développement, l’un des principaux partenaires au développement de la République démocratique du Congo, faire une fois de plus équipe avec les autres partenaires au développement pour une action commune en vue de rétablir la circulation des véhicules sur l’un des principaux tronçons de la Route nationale 1, qui relie la province du Bas-Congo à celle du Katanga en passant par la capitale, Kinshasa (8 millions d’habitants), sur une distance de 3 300 km," a-t-elle souligné.

Les opérations du Groupe de la BAD en RDC ont commencé 1973. À ce jour, le Groupe a engagé 187,38 millions d’UC (266,85 millions d’USD) pour 90 opérations dans le pays. Sur ce montant, 77,88 millions d’UC (environ 110,91 millions d’USD) ont été accordés sous forme de dons.

* 1 UC = 1,42414 USD = 793,754 CFA au 01/12/2005