Eduquer pour un développement durable: développer les connaissances, compétences et qualifications critiques

21/04/2010
Share |

Tunis, le 21 avril 2010 - L’Association pour le développement de l’éducation en Afrique (ADEA) a organisé à Tunis, du 19 au 21 avril 2010, un séminaire de préparation de sa prochaine Triennale de l’éducation en Afrique.

Evénement majeur, celle-ci réunit tous les trois ans tous les acteurs et décideurs œuvrant pour, ou apportant leur appui, au développement de l’éducation en Afrique. Partant du consensus de Maputo, qui préconise une « approche holistique, intégrée et diversifiée des systèmes éducatifs qui tienne compte de la diversité des modalités d’offre éducative et permette à tous les enfants et jeunes gens de s’intégrer dans un système ouvert et équitable », la Triennale de 2011 se focalisera sur les connaissances, compétences et qualifications critiques pour le développement durable de l’Afrique. Le consensus de Maputo est issu de la dernière biennale de l’ADEA sur l’enseignement post-primaire en Afrique.

L’objectif du séminaire de Tunis était de parvenir à une compréhension commune du thème, d’en définir les contours et  d’en explorer toutes les problématiques. Le séminaire s’est également accordé sur les expériences à documenter, les études  à mener et les partenaires à impliquer.

Pour cette première phase de travail, tous les groupes de travail de l’ADEA ainsi que des représentants de ministères de l’éducation et de réseaux de recherche africains étaient présents, de même que des représentants de la Banque africaine de développement et de l’UNESCO.