En visite à Madagascar, le Président de la BAD réaffirme le soutien de son institution au développement du pays

01/09/2016
Share |

Premier Président du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) à effectuer une visite officielle à Madagascar, Akinwumi Adesina y a également effectué un séjour record, multipliant les rencontres avec les autorités gouvernementales, les bailleurs de fonds et les représentants du secteur privé ainsi que les visites de terrain. 

«Les potentiels de Madagascar sont si énormes que nous devons travailler ensemble pour parvenir à une croissance inclusive «  a-t-il déclaré au Président de la République de Madagascar, Hery Rajaonarimampianina, au cours de l’audience que ce dernier lui a accordé ce mercredi 31 Août 2016 au Palais d’Etat Iavoloha.

« La BAD a toujours été un partenaire très important pour Madagascar et elle y est très active » a déclaré le chef de l’Etat malgache, se réjouissant de la visite du Président de l’institution, venu constater de lui-même les défis à relever dans son pays. « Vous avez pu constater de vous-même les résultats des projets entrepris ensemble et qui ont grandement amélioré les conditions de vie des populations locales » a-t-il poursuivi. 

La volonté des deux parties étant de faire de la grande Ile  un pays pilote pour la mise en œuvre des TOP 5 de la BAD - Eclairer et alimenter l’Afrique en énergie, Nourrir l’Afrique, Industrialiser l’Afrique, Intégrer l’Afrique et Améliorer la qualité de vie des populations africaines – déjà adoptée par les Malgaches.

L’accent sera mis sur les deux premières priorités, notamment l’énergie et l’agriculture, ce secteur regroupant les 80% des Malgaches qui vivent encore dans la pauvreté. «  Madagascar doit devenir la « Thailande de l’Afrique » avec l’ambition d’atteindre l’autosuffisance alimentaire dans les dix ans et de devenir exportateur de denrées alimentaires », dixit le Président Adesina qui a ainsi proposé aux partenaires au développement une harmonisation de l’aide dans ces secteurs.

Il a mis à profit sa présence à Madagascar pour se rendre, mardi 30 août à Tanandava, afin d’y effectuer une visite des périmètres irrigués du Bas-Mangoky où il a directement échangé avec les bénéficiaires propriétaires de parcelles rizicoles et les associations des femmes. Lancé en 2013, ce projet a considérablement amélioré les terres irriguées pour la communauté. Grâce aux investissements de la BAD, la superficie irriguée a augmenté, passant de 5000 à 10000 ha. Les rendements ont également doublé de 2-3 tonnes à 5-6 tonnes par hectare. La communauté a subi une transformation totale avec pour résultat une meilleure qualité de vie.

Autre résultat relevé sur le terrain, la Route nationale 9 (RN9) qui a permis de relier Toleara Analamisampy (107 km) et a ramené la durée du trajet de 5 à 3 heures, soit une réduction de 40%.

S’agissant du secteur de l’énergie, le Président de la BAD a exhorté une réforme urgente et complète de JIRAMA, la compagnie des Eaux malgaches.

« Nous sommes ici pour donner de la force à votre passion, du dynamisme et de l’engagement à votre peuple. Nous sommes toujours là pour vous, à vos côtés, pour donner vie à vos aspirations » a affirmé le Président de la première institution financière du continent africain.

Une remise officielle de 21 véhicules financés par le projet d’appui à la gouvernance institutionnelle (PAGI), a également été organisée en sa présence. La Banque soutient, en effet, Madagascar dans la mise en œuvre des réformes en vue du rétablissement d’institutions de bonne gouvernance dans le pays.

La BAD entend intensifier sa coopération avec Madagascar au cours des trois et quatre prochaines années, avec plus de 600 millions de dollars américains pour soutenir la mise en œuvre du Plan national de développement (PND) du pays.