L’Ethiopie atteint le point d’achèvement au titre de l’initiative PPTE : La Bad lui accorde une importante réduction de dette

13/10/2004
Share |

La Banque fournira en conséquence au pays un allègement irrévocable de la dette à concurrence de 339,5 millions de dollars EU en valeur actualisée nette (VAN). L’Ethiopie sera exonérée de 80 % de ses obligations au titre du service de sa dette à l’égard du Groupe de la Banque jusqu’à apurement du montant total. Concrètement, ce service de la dette pour 2004 sera par exemple ramené de 41,33 millions de $ EU à 11,28 millions de $ EU.

Pour atteindre le point d’achèvement, le gouvernement avait eu à remplir trois conditions essentielles:

- parachever la stratégie de réduction de la pauvreté et le mettre en œuvre de façon satisfaisante pendant un an au moins ;

- maintenir un environnement macroéconomique stable, ce résultat devant être prouvé par la bonne performance continue dans le cadre du programme bénéficiant d’un appui au titre de la Facilité pour la réduction de la pauvreté et la croissance (FRPC) ; et

- mettre en œuvre les principales réformes structurelles et sociales, en particulier dans les secteurs de la santé et de l’éducation.

En juillet 2002, le gouvernement avait le programme de réduction de la pauvreté et de développement durable (PRPDD) – l’équivalent éthiopien du document de stratégie de réduction de la pauvreté (DSRP) – dont les objectifs prioritaires sont de favoriser la croissance des secteurs agricole et rural, de consolider la bonne gouvernance et d’améliorer le climat des investissements. Les progrès accomplis dans la mise en oeuvre du PRPDD ont été jugés globalement satisfaisants par les donateurs. Le gouvernement a également continué à appliquer une politique monétaire et budgétaire prudente, alors que le pays était confronté à de graves difficultés dues à la sécheresse et à la détérioration des termes de l’échange.

Les conseils d’administration ont toutefois noté que les critères de déclenchement du point d’achèvement relatifs à la gestion des dépenses publiques, au secteur de l’agriculture et à celui de l’éducation n’ont peut-être pas été complètement satisfaits, des progrès ont été globalement réalisés en matière de réformes structurelles et dans l’exécution d’un plan d’action convenu dans le secteur agricole.

L’Ethiopie est le 10e pays membre régional de la banque à atteindre le point d’achèvement au titre de l’initiative PPTE renforcée. L’allègement de la dette accordé au pays par le Groupe de la Bad depuis novembre 2001, date à laquelle l’Ethiopie a atteint le point de décision – la première étape du processus PPTE –, s’élève à 71,29 millions de dollars en VAN, représentant 32,93 % de l’allègement de dette global en faveur du pays.

Media contact:

Eric Chinje

+216 71 10 21 16

e.chinje@afdb.org


Sections Connexes