Facilité africaine de l’eau : Desservir l’eau potable en milieu rural au Maroc

07/07/2016
Share |

La Facilité africaine de l’eau (FAE), qui soutient l’amélioration du service d’alimentation en eau potable au Maroc, vient d’approuver un don de 815 100 euros, dont bénéficieront près de 390 000 personnes réparties sur 31 communes, grâce aux projets d’El Borouj, de Larache Nord et de Safi Ouest, dans le nord du pays.

Implication des petites et moyennes entreprises. Grâce au modèle de sous-traitance adopté, les petites et moyennes entreprises du Maroc interviendront dans l’exploitation et la maintenance des ouvrages d’alimentation en eau potable et dans l’extension des réseaux de distribution en milieu rural. « Nous escomptons plusieurs effets de ce projet, a déclaré Mohamed El Azizi, directeur de la Facilité africaine de l’eau. Tout d’abord que les services d’alimentation en eau potable soient améliorés, grâce à la mobilisation du secteur privé qui gérera dans ces trois secteurs les réseaux d’eau potable en milieu rural, mais aussi qu’un modèle de contrat opérationnel soit établi et répliqué à de nombreuses zones rurales au Maroc. Ce projet pilote permettra encore de tirer des leçons pour de nombreux pays en Afrique où l’entretien des réseaux d’eau potable en zone rurale est problématique. Nous comptons créer 230 emplois sur l’ensemble des trois sites, 2 500 avec la réplication du modèle à une dizaine d’autres zones. »

Améliorer les conditions de vie et d’hygiène. Les femmes et les jeunes filles, chargées le plus souvent de la corvée d’eau, pourront ainsi consacrer plus de temps à d’autres activités, éducatives ou génératrices de revenus. Les ménages des municipalités et douars pourront, quant à eux, constater de meilleures conditions de vie, de santé et de bien-être, avec une réduction du taux de mortalité infantile et une augmentation de l’accès à l’éducation. Plus tard, grâce à la préparation de nouveaux projets dans une dizaine d’autres zones rurales marocaines, environ deux millions d’habitants pourront eux aussi bénéficier d’un nouveau confort de vie.

Les partenaires. La FAE alloue au projet un don d’un montant de 815 100 euros. L’Initiative pour l’alimentation en eau et l’assainissement en milieu rural (IAEAR) et le Fonds d’assistance au secteur privé en Afrique (FAPA) lui octroient respectivement 530 000 euros et 355 780 euros. L’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) au Maroc, agence d’exécution du projet, y contribue pour 1 252 900 euros. Ce projet devrait être déployé sur 50 mois.