Quinze pays africains engagés dans un développement respectueux du climat participeront au Forum de partenariat des Fonds d’investissement climatiques 2011

08/06/2011
Share |

Plus de 400 parties prenantes représentant 45 pays, dont 15 pays africains, se réuniront au Cap, en Afrique du Sud, les 24 et 25 juin 2011 pour le Forum de partenariat des Fonds d’investissement climatiques (FIC), co-abrité par la Banque africaine de développement.

Cet important événement annuel, où se prennent les décisions sur le financement du développement pro-climat à l’échelle mondiale, se déroule pour la première fois sur le continent africain à l’heure où l’Afrique est prête à se lancer dans la croissance verte.

Parmi les participants de premier plan, citons Pravin Gordhan et Maite Nkoana-Mashabane, respectivement ministre des Finances et ministre des Relations internationales et de la coopération, Afrique du Sud ; Bobby Pittman, vice-président, BAD ; Andrew Steer, envoyé spécial de la Banque mondiale pour le changement climatique.

Date et heure : Vendredi 24 juin et samedi 25 juin 2011, de 8 h à 18 h. Cérémonie d’ouverture : le 24 juin à 8 h 30. Des experts de la BAD et de la banque mondiale seront disponibles pour répondre aux demandes d’interview.

Conférence de presse : Vendredi 24 juin à 14 h 30, auditorium 2, CTICC. Animée par les coprésidents du Forum de partenariat des FIC, vice-président Infrastructure, intégration régionale et secteur privé, BAD, et Andrew Steer, envoyé spécial de la Banque mondiale pour le changement climatique.

Lieu : Cape Town International Convention Center, Convention Square, 1 Lower Long St., Cape Town, SA.

Tous les partenaires réunis au même endroit

Le Forum réunit chaque année les représentants des pays participant aux FIC, cinq banques multilatérales de développement (BMD), les agences des Nations Unies, la société civile, les populations indigènes, les communautés locales, le secteur privé et bien d’autres parties prenantes pour dessiner les directions stratégiques des FIC et discuter de leurs résultats et de leurs impacts. Les délégations africaines d’Afrique du Sud, d’Algérie, du Burkina Faso, d’Egypte, d’Ethiopie, du Ghana, du Kenya, du Mali, du Maroc, du Mozambique, du Niger, du Nigeria, de la République démocratique du Congo, de Tunisie et de Zambie partageront leurs expériences dans la conception et la mise en œuvre de plans d’investissement FIC. Ils débattront également des résultats et des défis à relever, en profitant des cas exposés par d’autres pays FIC et des experts chevronnés.

Au menu du forum cette année, des sessions sur l’implication du secteur privé dans les investissements pour la mitigation et l’adaptation au changement climatique, des aperçus et des conseils scientifiques sur les actions prioritaires, sur la modélisation climatique et sur les techniques pour des industries manufacturières locales propres. La séance plénière d’ouverture, la conférence de presse et les sessions sur l’énergie éolienne et les technologies industrielles propres seront retransmises en direct .

Les informations détaillées sur le programme sont disponibles aux adresses suivantes : site web de la BAD et site web du FIC

L’Afrique dédiera 38% des 6,5 milliards USD des CIF à la transformation du continent
Les 6,5 milliards USD des FIC sont constitué d’une paire d’instruments de financement canalisés à travers 5 BMD pour aider les pays en développement à transformer leurs économies à travers un développement à faible émissions en carbone et soucieux du climat. En moins de trois ans, les FIC sont passés du stade de la conception et de la programmation des investissements au stade des décaissements. Ils ont maintenant actifs dans 45 pays. En Afrique, des engagements de financement FIC d’un montant total de 2,6 milliards USD ont servi de catalyseur à des financements additionnels de la part des BMD et d’autres sources. Ces financements concernent un programme d’investissement régional et 13 programmes nationaux couvrant, entre autres, l’énergie renouvelable et l’efficience énergétique, le transport urbain propre, une planification du développement compatible avec l’environnement et une gestion soutenable des forêts.

Pour en savoir plus sur les FIC et l’Afrique:site web de la BAD et site web du FIC