L’inclusion financière pour une croissance durable et inclusive en Afrique

10/12/2013
Share |

Un nouvel ouvrage, Financial Inclusion in Africa (L’inclusion financière en Afrique), a été publié le lundi 9 décembre par le Complexe de l'économiste en chef de la Banque africaine de développement (BAD). Il en ressort que la réussite du développement durable et inclusif repose sur une bonne dose d’innovation, requise pour mettre en place les services et les instruments financiers à l’intention des pauvres et autres populations vulnérables d’Afrique.

Cet ouvrage a été édité par Thouraya Triki et Issa Faye du Département de la recherche de la BAD. Il constitue une somme de connaissances sur l’inclusion financière provenant d’experts et de praticiens de l’ensemble de la communauté du développement, y compris la Banque mondiale, la Société financière internationale, l’Alliance for Financial Inclusion (Alliance pour l'inclusion financière), l’Overseas Development Institute (Institut du développement international), la Banque Interaméricaine de Développement, Dalberg et la BAD.

Cet ouvrage décrit la nature multidimensionnelle de l’inclusion financière au fil d’un ensemble de chapitres qui envisagent la question sous différents points de vue. « Nous avons tenu à parler des différents groupes qui ont toujours été insuffisamment servis ou même exclus par les institutions financières officielles, notamment les PME, les femmes, les zones rurales et l’agriculture, ainsi que les États fragiles », explique Issa Faye, chef de division, Département de la recherche de la BAD.

Cet ouvrage s’articule autour de trois parties principales. La première partie est consacrée à la base théorique des analyses qui suivent : elle porte sur les multiples aspects de l’inclusion financière et des méthodes d’évaluation correspondantes. Dans la deuxième partie sont examinés certains des mécanismes et approches transformationnels conçus pour aider les laissés-pour-compte. Enfin, la troisième partie porte sur des aspects stratégiques tels que le rapport entre inclusion et stabilité financière, l’action potentiellement transformatrice de la technologie, ainsi que le rôle des institutions de financement du développement.

Cet ouvrage se fonde sur les récentes actions de collecte de données entreprises par la communauté internationale pour dresser un état des lieux de l’inclusion financière en Afrique. « Grâce à ces nouveaux ensembles de données, nous avons pu procéder à une analyse rigoureuse de l’inclusion financière pour différents segments de population, groupes d’usagers et sous-régions, ce qui était inenvisageable jusqu’à tout récemment » déclare Thouraya Triki, économiste principale à la BAD.

Les résultats et les recommandations politiques de cet ouvrage sont conçus pour servir de base aux discussions en cours sur l’état de l’inclusion financière en Afrique, ses défis et ses opportunités.