La première Semaine africaine de l’énergie - Le développement des infrastructures énergétiques dans le contexte des changements climatiques

Share |

De: 01/11/2010
A: 05/11/2010
Lieu: Maputo, Mozambique

Le solaire, énergie d’avenir

Même si la principale source d’énergie renouvelable développée dans le monde reste l’hydroélectricité, l'énergie solaire sera plus compétitive à court terme, a déclaré Pétronille Hazoumé, d’Helios Energie (France), dans le cadre de la Semaine africaine de l’énergie, qui se tient à Maputo, du 1er au 5 novembre 2010. 


Contexte

La Banque africaine de développement (BAD), en coopération avec la Commission de l'Union africaine (CUA) et la Commission économique  des Nations Unies pour l'Afrique (CEA), est l'hôte de la première Semaine africaine de l'énergie, qui se tiendra du 1er au 5 novembre 2010 à Maputo, au Mozambique.

La semaine a pour thème: «Le développement des infrastructures énergétiques dans le contexte des changements climatiques".

Les objectifs généraux de la Semaine africaine de l’énergie sont d'atteindre une coordination plus efficace des actions menées en faveur de l’accès à l'énergie et le développement du secteur de l'énergie en Afrique; et d’accélérer les progrès à travers le dialogue et les partenariats pour accroitre les investissements dans le secteur énergétique africain.

La semaine africaine de l'énergie sera organisée conjointement avec le Forum panafricain d'investissement et la Conférence de l'Union africaine des ministres de l'énergie.

L’événement sera constitué de séances plénières et de sessions en petits groupes, d’activités parallèles et d'une table ronde ministérielle. Une exposition de technologies d'énergie propre favorisant le développement durable sera également organisé. La séance plénière comprendra des discours de dirigeants du secteur et des présentations d'experts.

Le public cible visé comprend les décideurs politiques en Afrique, les partenaires au développement du secteur de l'énergie, les acteurs nationaux et régionaux associés au développement du secteur énergétique, les investisseurs, le secteur privé, les experts en énergie de la recherche et développement (R & D), et les parties prenantes.

La semaine africaine de l’énergie sera un événement récurrent, qui pourrait devenir un mécanisme permettant d’évaluer les progrès réalisés dans le secteur. La semaine favorisera aussi le dialogue et le partage des connaissances sur les questions de développement de l'énergie en Afrique.