Investissements étrangers dans le secteur minier ougandais

29/09/2004
Share |

Ce don servira à financer l’acquisition de biens et services pour la prospection géophysique aéroportée (acquisition de données grâce à des équipements aéroportés, compilation de l’information sur la géologie de surface et de sous-surface, traitement, interprétation et contrôle de la qualité des données, et publication de ces données). Il financera également les laboratoires et le stockage géologique (l’acquisition d’équipements appropriés afin de fournir les services d’appui nécessaires aux programmes de prospection minérale et d’exploitation des ressources minérales, ainsi que la création de laboratoires et d’un musée d’échantillons de roches). Il permettra en outre de créer six stations de sismologie afin d’assurer la surveillance de l’activité sismique dans le pays. Il financera enfin des activités de formation (sessions de formation formelle, formation sur le tas, programmes de courte durée et programmes universitaires).

En s’appuyant sur ces actions, le Projet de gestion des ressources minérales et de renforcement des capacités contribuera à promouvoir le développement de l’investissement privé dans le secteur minéral de manière durable sur les plans environnemental et social.

L’attraction des investissements privés tant nationaux qu’étrangers en vue de promouvoir la croissance de l’exploitation minière et de réduire la pauvreté en milieu rural constitue une priorité du gouvernement ougandais. Afin d’atteindre cet objectif, il a adopté une stratégie de réforme du cadre juridique et réglementaire du secteur minéral en vue de créer un cadre propre à attirer l’investissement privé. Dans le cadre de cette stratégie, le gouvernement est résolu à changer le rôle de l’État, qui passerait de celui de contrôleur et d’opérateur à celui de régulateur, de facilitateur et de promoteur de l’exploitation durable des ressources minérales, tout en ouvrant le secteur aux investisseurs privés, notamment les petits exploitants miniers étrangers et locaux.

Les opérations du Groupe de la Banque en Ouganda ont commencé en 1968. A ce jour, le montant total des engagements de la Banque s'élève à environ 1,22 milliard de $ EU.

Fiche résumé de projet

- Nom du projet: Projet de gestion des ressources minérales et de renforcement des capacités (PGRMRC)

- Source de financement: Fad + IDA + NDF + gouvernement

- Durée: 5 ans

- Agence d’exécution: Ministère de l’Energie et de la Mise en valeur des ressources minérales, Tél.: +256 41 320559 ou +256 31 26 29 02, Fax: +256 41 32 03 46, E-mail: gsurvey@starcom.co.ug ou minerals@infocom.co.ug

- Acquisition de biens et travaux: prospection géophysique aéroportée (liste restreinte), équipements de laboratoire et de sismologie (consultation de fournisseurs au niveau international), formation (autres méthodes d’acquisition), etc.

Media contact:

Chawki Chahed

c.chahed@afdb.org

+216 71 10 27 02


Contact

Chawki Chahed Téléphone: +216 71 10 27 02