Réunion des Ministres de la Zone franc à Paris - La BAD présente aux 40 ans de coopération avec la France

08/10/2012
Share |

Le Président du Groupe de la Banque Africaine de développement, M. Donald Kaberuka, prend part, les 4 et 5 octobre 2012 à Paris, aux côtés des Gouverneurs de la Banque centrale et des Présidents des institutions régionales, à la réunion des Ministres de la Zone franc.  

Ce sont quinze pays de la zone franc d’Afrique qui se réunissent pour célébrer avec les autorités françaises leurs 40 ans de coopération issus des accords monétaires initiés par la France en 1972.

Créée officiellement en décembre 1945, cette monnaie commune et le franc comorien étaient arrimés au franc français.

La Banque centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) naît en 1959, à la veille des indépendances, en remplacement de l'institut d'émission de l'Afrique occidentale française (AOF), qui regroupait les colonies françaises établies dans cette région.

C'est aussi la date de l'avènement de la Banque centrale des Etats de l'Afrique centrale et du Cameroun (BCEAEC), devenue plus tard la Banque des Etats de l'Afrique centrale (BEAC).

La Banque centrale des Comores succède pour sa part à l'institut d'émission des Comores en 1981.

Avec  l'adoption de l'euro en 1999 et la disparition du franc français, l'ancrage des francs CFA et comorien a été ajusté pour être raccordé à l'euro, sans que les deux monnaies disposent d'un lien direct avec la Banque centrale européenne (BCE).

Quatre principes fondamentaux guident la coopération monétaire entre la France et ses partenaires africains : garantie de convertibilité illimitée apportée par le Trésor français, fixité des parités, libre transférabilité et centralisation des réserves de change. En contrepartie, les trois banques centrales africaines déposent une partie de leurs réserves de change sur un compte dit « d'opérations », ouvert dans les livres du Trésor français.