Sommet G-20 à Toronto

Share |

De: 26/06/2010
A: 27/06/2010
Lieu: Toronto, Canada

La BAD salue l’engagement du G-20 à reconstituer les ressources du FAD

La Banque africaine de développement (BAD) salue l’engagement du G-20 à assurer une robuste reconstitution des ressources du Fonds africain de développement (FAD), le bras concessionnel du Groupe de la BAD.


Le G-20 reconnait le rôle moteur joué par les BMDs

Le Sommet du G-20 de Toronto s’est déroulé dans un contexte toujours marqué par l’incertitude sur le plan économique.

Cependant, les dirigeants du G-20 ont reconnu le rôle central joué par les banques multilatérales de développement durant cette période critique et le besoin de fournir des ressources additionnelles. Lire plus


Déclaration du sommet du G-20 à Toronto

"Nous sommes déterminés à rendre compte des engagements que nous avons souscrits, et avons chargé nos ministres et fonctionnaires de prendre toutes les mesures nécessaires pour les mettre en œuvre dans les délais convenus" – Déclaration du Sommet du G-20 à Toronto, les 26 et 27 juin 2010 Lire plus


Contexte du sommet

Créé en 1999, deux ans après la crise financière asiatique, le G-20 a tenu des réunions annuelles des ministres des Finances et des gouverneurs des banques centrales des pays suivants : Argentine, Australie, Brésil, Canada, Chine, France, Allemagne, Inde, Indonésie, Italie, Japon, Mexique, République de Corée, Russie, Arabie saoudite, Afrique du Sud, Turquie, Royaume-Uni, Etats-Unis, ainsi que l'Union européenne.

En 2008, les dirigeants du G-20 se sont réunis pour la première fois à Washington pour élaborer une réponse coordonnée à la crise économique mondiale. Le sommet de Washington a été suivi par les sommets de Londres en avril 2009 et de Pittsburgh en septembre de la même année, où les dirigeants ont désigné le G-20 comme le premier forum pour la coopération économique internationale.

Au cours des trois sommets, les dirigeants ont conçu une réponse globale et coordonnée à la crise. Ils ont mis en œuvre des mesures de relance pour restaurer la confiance, et sont convenus de mesures pour renforcer la réglementation financière. Les dirigeants se sont également engagés à réformer les institutions financières internationales et ont décidé de promouvoir le commerce et de s’opposer au protectionnisme. Ces interventions ont réussi à atténuer l'impact de la crise, tout en encourageant une transition plus rapide vers la reprise que celle à laquelle on aurait pu  s’attendre.

Le sommet du G-20 de Toronto offrira aux participants une occasion importante de donner suite aux engagements pris lors des sommets précédents, et de poursuivre les travaux de construction d'une économie mondiale plus saine, plus forte et plus durable.

Le G-20 se compose de 19 pays et de l'Union européenne. L’Afrique du Sud est le seul pays africain membre du G20.