Le panel du G20 recommande la plateforme technologique Sokoni pour le développement de l’infrastructure en Afrique

04/11/2011
Share |

Les leaders du G20 ont entériné aujourd'hui les recommandations du Groupe de haut niveau sur le développement des infrastructures, en approuvant le développement du marché aux infrastructures en Afrique « Sokoni ».

La Banque africaine de développement (BAD) et la société d’ingénierie informatique de la Silicon Valley Zanbato Group se sont associées pour créer Sokoni, le premier marché en ligne pour les projets d'infrastructure en Afrique. Il s'agit d'une plateforme technologique qui améliore la qualité des informations disponibles pour les investisseurs grâce à la création d’un réseau avec les promoteurs de projets et les financiers.

En 2010, le G20 avait créé un panel de personnalités de haut niveau avec une expertise spécifique dans l'investissement privé et le développement des infrastructures. Le panel a été chargé de fournir des recommandations sur des initiatives régionales pour intensifier et diversifier le financement des besoins en infrastructures, en incluant des ressources du secteur public, semi-public et privé. Il a également été chargé d'identifier, avec les banques multilatérales de développement, une liste d’initiatives régionales concrètes. Sokoni est l'une de ces initiatives.

Sokoni, un mot qui veut dire « marché » en langue swahili fournit des profils de projet dynamiques pour des projets publics, privés et des partenariats public-privé. Il s'agit d'un réseau unique qui met en relation des possibilités de projet avec les fournisseurs de capitaux.

En améliorant l'efficacité, la transparence et la connectivité sur le marché, Sokoni va réunir les participants et les aider à mobiliser des capitaux en Afrique et à l'étranger. Il créera également des emplois et contribuera à la croissance économique sur le continent africain.

L’Afrique connait une véritable renaissance des infrastructures, le continent s'efforçant de renforcer ses investissements dans le secteur. En 2010, plus de 55 milliards de dollars américains ont été investis dans de nouvelles infrastructures sur tout le continent. Des études récentes montrent que les retours sur investissements dans l'infrastructure sur le continent, en particulier dans l'énergie, sont parmi les plus élevés au monde. Les principaux bailleurs de fonds ont d’ailleurs considérablement intensifié leurs engagements dans l'infrastructure en Afrique. Certaines estimations montrent que l'infrastructure africaine pourrait générer 200 milliards de dollars de revenus annuels pour les entreprises privées en 2020.

« La Banque africaine de développement et Zanbato sont ravies de travailler ensemble sur ce projet passionnant et innovant, a déclaré Bobby Pittman, vice-président infrastructures et secteur privé à la Banque africaine de développement. Rien qu’au cours des cinq dernières années, la Banque africaine de développement a financé plus de 150 projets d'infrastructure. Sokoni nous donne aujourd'hui un moyen encore plus systématique de promouvoir et de partager ces opportunités avec d'autres donateurs et d'investisseurs internationaux. »

Ryan Orr, co-président et directeur général du groupe Zanbato, et professeur en finance internationale de projets et en investissements dans les infrastructures à l'université de Stanford, abonde dans le même sens: «Aujourd’hui, les sponsors porteurs de projets cruciaux pour le développement économique qui n’arrivent pas à trouver de financement sont légion. Ou bien ils sont mal positionnés, trop petits pour attirer réellement l'attention, ou ils ne sont pas efficacement mis en valeur. Nous sommes heureux que le G20 ait reconnu tout le potentiel de Sokoni. Nous sommes excités à l’idée de collaborer avec la Banque africaine de développement pour créer un marché en ligne pour les projets d'infrastructure en Afrique.»
Sokoni devrait apporter d'énormes avantages à ses utilisateurs. Il permettra aux gouvernements africains et aux sponsors privés d'accéder à plus de financeurs potentiels et d’obtenir des informations précieuses.

Il générera plus d'infrastructures, améliorant l'accès pour près d'un milliard de personnes qui souffrent aujourd’hui du plus grand déficit en infrastructures au monde. Les acteurs publics seront en mesure de coordonner et d'utiliser les fonds plus efficacement. La plateforme améliorera également radicalement la vitesse, la disponibilité et la qualité des flux d'information entre les participants au marché, tout en réduisant considérablement les coûts de transaction.

La BAD et Zanbato commencé le travail conceptuel sur ce partenariat en avril. L'équipe a commencé à alimenter Sokoni avec la première série d'opportunités de projets en août. Elle le lancera officiellement début 2012 avec plus de 50 projets. La plateforme est ouverte aux promoteurs publics et privés, aux investisseurs, aux bailleurs de fonds, aux conseillers en transactions et à tous les autres intervenants clés dans le marché des infrastructures en Afrique. L'adhésion est étroitement contrôlée, et seuls les participants pré-approuvés pourront accéder au site. Les promoteurs ont toujours le contrôle sur le niveau de confidentialité des informations qu’ils souhaitent partager dans l’immédiat ou dans le futur.