Ghana : Le Groupe de la Banque appuie le Projet d’amélioration de l’assainissement d’Accra

19/05/2006
Share |

Ouagadougou, le 17 mai 2006 – Le Fonds africain de développement et le Gouvernement du Ghana ont signé ce jour à Ouagadougou, un accord de prêt pour un montant total de 46 millions d’Unité de Compte, équivalent à 68 million de dollar américains (ou 606 milliards de cedi)  pour financer le Projet d’amélioration de l’assainissement de la ville d’Accra.

L’accord a été signé par Mme Zeinab El-Bakri, vice-présidente des opérations Centre et Ouest (OCVP), et M. Kwadwo Baah-Wiredu, Ministre des Finances et de la planification économique du Ghana.

Le prêt destiné à financer le projet d’amélioration de l’assainissement d’Accra (ASIP) a pour objet la mise en place d’un réseau amélioré et étendu d’assainissement et d’installations sanitaires pour l’évacuation des eaux usées de la ville d’Accra, de manière acceptable sur le plan environnemental et social, afin de faire face à la demande jusqu’en 2020.

L’accès des populations aux services d’assainissement passera de 40 % actuellement à 65 % dans les zones urbaines et périurbaines d’Accra d’ici à 2010, avec une réduction de la distance actuelle de transport de 10 km en moyenne à 4 km en 2020.

Les bénéficiaires immédiats seront les populations urbaines et périurbaines d’Accra, environ 1,5 million de personnes (49,5 % de la population d’Accra en 2020), constituées en majorité de pauvres, dont les conditions socio-économiques seront améliorées.

Accra dispose de réseaux d’égouts conventionnels couvrant 15 % de la ville et d’une station d’épuration des eaux usées. À l’extérieur des zones desservies, les populations utilisent des latrines à fosse et à système de tinette. Par ailleurs, bien qu’il existe 20 réseaux institutionnels d’égouts exploités par différents organismes, la majorité de ces réseaux se trouve dans un état de délabrement avancé et non fonctionnel. Cette situation a conduit à la mise en place et l’utilisation sans cesse croissante de systèmes d’assainissement individuels, avec pour conséquence la détérioration des conditions environnementales et sanitaires dans la ville.

Le Fad avait financé l’étude de faisabilité en 1996 ainsi que l’étude technique détaillée en 2004 de ce projet.

Les opérations du Groupe de la Banque africaine de développement au Ghana ont commencé en 1974. Ses engagements y sont, à ce jour, de près de 12 000 milliards de cedi pour 87 opérations.

Le projet en bref

-  Source de financement: Fad et gouvernement

-  Date probable de démarrage et durée: mai 2006, 5 ans

-  Agence d’exécution: Accra Metropolitan Assembly (AMA) P.O.Box 385, Accra Tél.: 233 21 663947 - 8 Fax: 233 21 663949 E-mail: ama@gh.com

-  Acquisition de biens et services:

Travaux: appel d’offres international et appel d’offres national

Biens: consultation de fournisseurs à l’échelon international et national

Services: liste restreinte de consultants

* 1 UC = 1,47106 USD = 13, 168 GHC au 17/05/2006

CONTACT: Chawki Chahed – Tél.: +216 71 10 27 02 – E-mail: c.chahed@afdb.org


Sections Connexes

Contact

Chawki Chahed Téléphone: +216 71 10 27 02