Le réseau ghanéen d’électricité renforcé avec le soutien de la BAD

26/02/2014
Share |

En réponse à l’importante augmentation de la demande d’électricité provoquée par l’urbanisation galopante et la forte croissance économique du pays, la  Banque africaine de développement (BAD) a approuvé le 26 juin à Tunis (Tunisie) une subvention de 30,47 millions de dollars US et un prêt de 43,9 millions de dollars US qui permettront au Ghana de renforcer et de développer son réseau de distribution d’électricité.

Le projet de renforcement et de développement du système de distribution d’électricité, qui coûtera 86,18 millions de dollars US, vise à améliorer l’accès de la population du Ghana à des services d’électricité fiables et de qualité. Il comprend la construction d’un nouveau centre de distribution et de postes de répartition à Kasoa, Juabeso et Asankragwa ; le renforcement du réseau de distribution dans les régions d’Ashanti, Orientale et Occidentale ; le renforcement du système de distribution existant et l’extension de ce système pour couvrir les portions non encore électrifiées des communautés périurbaines ou rurales des régions de Kasoa, de Juabeso, d’Asankragwa et de la Volta ; le déploiement de systèmes solaires photovoltaïques hors réseau dans 60 communautés insulaires et riveraines du lac Volta ; et la responsabilisation des institutions clés du secteur énergétique par le développement institutionnel et le renforcement des capacités.

« L’insuffisance de l’alimentation électrique pour les entreprises et les ménages urbains, périurbains et ruraux constitue l’un des principaux obstacles au développement économique durable au Ghana. Grâce à ce projet, la Compagnie d’électricité du Ghana devrait être davantage à même de fournir une alimentation électrique fiable et de qualité à ses clients.  Et ce  avec toutes les incidences socioéconomiques positives que cela implique pour les entreprises et la population ghanéenne dans son ensemble », a indiqué Marie-Laure Akin-Olugbade, Représentant résident  de la BAD au Ghana.

À terme, ce projet touchera environ 61 000 clients à Kasoa, 13 000 à Juabeso et 9000 à Asankragwa. On estime qu’il raccordera 37 800 nouveaux ménages et 650 nouvelles entreprises dans le district de Kasoa (région du Centre) ainsi que dans les districts de Juabeso et Amenfi Ouest (région Occidentale). En outre, dans 60 communautés insulaires et riveraines du lac, de nouveaux ménages seront raccordés à l’électricité par des systèmes solaires hors réseau. Ce projet fournira une source d’énergie fiable et moderne à 30 écoles et 30 centres de santé. Et enfin, il contribuera à l’efficacité opérationnelle et aux recettes de la Compagnie d’électricité du Ghana.

« Ce projet n’a pas été conçu seulement pour répondre aux besoins du pays en termes d’investissement en infrastructures énergétiques. Il vise aussi à combler les lacunes du cadre institutionnel du secteur et la faible capacité technique et financière de la plupart des acteurs du secteur énergétique qui en découle. Nous espérons que ce projet contribuera à améliorer l’efficacité et la santé financière du secteur.  De même que nous espérons qu’ il ouvrira à terme  la voie à une baisse des tarifs pour les utilisateurs », a souligné le responsable du projet, Thierno Bah, spécialiste principal du secteur de l’énergie à la BAD.