Ghana : 43 millions de dollars pour le programme de développement et d’accès à l’énergie

28/11/2007
Share |

Tunis, le 28 novembre 2007 – Le Fonds africain de développement (FAD) appuiera les efforts du gouvernement du Ghana pour résoudre le problème de manque de fiabilité du réseau énergétique qui a un impact négatif sur l’économie du pays grâce à un prêt de 27,60 millions d’unités de compte (UC*), soit 43,38 millions de dollars approuvé mercredi à Tunis par le Conseil d’administration du Fonds.

Le prêt du guichet concessionnel du groupe de la BAD financera le segment du Projet de Renforcement du réseau électrique pour lever cette contrainte et résoudre d’autres problèmes qui se posent dans le secteur de l’énergie avec des coupures fréquentes d’électricité.

Le projet vise à réduire les pertes en électricité, à améliorer la fiabilité de la distribution énergétique et à accroître l’accès de la population de Kumasi à l’électricité en vue de contribuer à la réduction de la pauvreté en assurant des services énergétiques de haute qualité et fiables à tous les foyers ghanéens (urbains et ruraux), aux entreprises et aux industries sans oublier le secteur des transports.

Le projet sera localisé à Kumasi et les activités escomptées sont les suivantes:

  • La construction d’une sous-station de 161/33 kV d’une capacité de 132 MVA ;
  • Le renforcement d’une sous-station de 161/33 kV existante ;
  • La construction de deux sous-stations de 33/11 kV d’une capacité de 40 MVA chacune ;
  • La construction 43 km de lignes de 33 kV ;  de 52 km de lignes de 11 kV  et  de 731 réseaux d base tension plus petits, mais plus efficaces.

La zone du projet couvre Kumasi, la deuxième plus grande ville du pays après Accra qui a le deuxième taux de concentration en termes d’industries manufacturières (après Accra-Tema) et compte environ 1,17 million d’habitants. Au nombre de celles-ci, on peut citer des scieries, des brasseries, des industries pharmaceutiques et de fabrication d’appareils électriques.

Kumasi a une demande de pointe actuelle d’environ 161 MW et représente 15 pour cent des ventes globales de la Société d’électricité du Ghana (l’ECG).

Kumasi est un point nodal avec de nombreux villages et villes périphériques. Il représente par conséquent un centre important d’échanges et de commerce de denrées alimentaires, de matières premières pour l’industrie manufacturière sans oublier les produits finis. Sa situation au centre du pays assure la circulation des biens à l’intérieur et en provenance des pays voisins au nord et à l’ouest du Ghana, à l’instar du Burkina Faso, du Mali, du Niger et de la Côte d’Ivoire.

Le Volta River Authority (VRA) et l’ECG sont les principaux bénéficiaires du projet. L’ECG, qui s’occupe de la plus grande partie de la distribution de l’énergie dans le pays, couvre les régions du centre, de l’est et de l’ouest, desservant ainsi environ 1,4 million de consommateurs, ce qui correspond à plus de 80 pour cent de la distribution de l’électricité dans le pays.

Le coût total du projet net d’impôt s’élève à 31,57 millions d’UC. Le prêt du FAD financera 87,43% des couts.  L’ECG et le VRA contribueront à hauteur de 3,36 millions d’UC (10,4%) et 0,61 millions (1,93%), respectivement.

Les opérations du Groupe de la banque au Ghana ont commencé en 1973. A ce jour, ses engagements y sont de 1,55 milliard pour 93 opérations.

* 1 UC = 1, 57188, USD  = 1, 42403 GHS au 28/11/2007

CONTACT: Felix Njoku – Tél.: +216 71 10 26 12 – E-mail: c.chahed@afdb.org


Sections Connexes

Contact

Felix Njoku Téléphone: +216 71 10 26 12