Réunions de printemps de la Banque mondiale et du FMI : le président Adesina à la tête d’une délégation de haut niveau

Share |

De: 12/04/2016
A: 17/04/2016
Lieu: Washington, DC

La Banque africaine de développement (BAD) prend part aux réunions de printemps du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale, qui se tiennent à Washington DC, du 12 au 17 avril 2016. Ces rencontres annuelles rassemblent plus de 1 000 participants représentant des gouvernements, la société civile, le secteur privé, les médias et le monde universitaire.

Le président de la BAD, Akinwumi Adesina, dirige la délégation, qui assistera aux discussions de fond portant, entre autres domaines, sur le développement du secteur privé, le financement de l’éducation, la mobilisation de capitaux pour le développement des infrastructures, la crise migratoire, la sécurité alimentaire et le changement climatique. Le président a également au programme des rencontres bilatérales avec plusieurs gouverneurs des pays membres régionaux et non régionaux de la BAD, afin de discuter de la réforme institutionnelle en cours au sein de la Banque, des ambitions qu’il nourrit pour celle-ci, ainsi que de la 14e reconstitution du Fonds africain de développement (FAD-14).

Lors de sa première journée à Washington, jeudi 14 avril, le président Adesina est invité à la rencontre annuelle de l’Alliance mondiale pour l’éducation (Global Coalition for Education), aux côtés d’autres dirigeants mondiaux, tels que Kristalina Georgiva, vice-présidente de la Commission européenne ; Peter Laugharn, PDG de la Fondation Conrad N. Hilton ; Eric Postel, administrateur adjoint d’USAID ; et Rosalind Hudnell, vice-présidente chargée des affaires institutionnelles et présidente de la Fondation Intel.

Le président Adesina retrouve également ses pairs dirigeants des banques multilatérales de développement (BMD), samedi 16 avril, lors du Forum mondial des ’infrastructures, l’occasion d’identifier et de débattre des différents moyens de mobiliser les capitaux nécessaires pour combler l’important déficit de financement dont souffre le secteur des infrastructures dans les pays en développement.

Dimanche 17 avril, M. Adesina doit co-présider, avec Bill Gates, la rencontre de la Fondation pour le développement — Investir dans la nutrition, le tout premier cadre d’investissement visant la réalisation d’objectifs nutritionnels à l’échelle mondiale. Keith Hansen, vice-président de la Banque mondiale en charge du développement humain, Marie-Claude Bibeau, ministre canadienne du Développement international, et Ariela Luna, ministre adjointe chargée des évaluations politiques et sociales du Pérou, participent également à la rencontre.

Cette mission à Washington fait suite à une visite en Afrique australe (du 4 au 8 avril 2016), au cours de laquelle le président Adesina s’est engagé à apporter le soutien de la Banque à la transformation agricole de la région. Il a également annoncé un programme d’aide de 549 millions de dollars EU au profit des 14 pays les plus touchés par la sécheresse qui sévit actuellement en Afrique de l’Est et australe. Plus de 36 millions de personnes ont besoin d’une aide alimentaire d’urgence.

Le président Adesina a souligné, à maintes reprises, l’importance de transformer l’agriculture africaine, en grande partie pluviale, ce qui la rend vulnérable aux variations météorologiques. Selon lui, « C’est seulement en transformant rapidement le secteur de l’agriculture que l’Afrique pourra répondre aux besoins alimentaires croissant de sa population, tout en augmentant les revenus de ses millions d’agriculteurs et en créant les emplois nécessaires. »