La BAD octroie au Bénin 24 milliards de FCFA pour un projet routier, en appui à l’intégration régionale

08/04/2010
Share |

Tunis, le 07 avril 2010 – Le conseil d’administration du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD), a approuvé l’octroi au gouvernement de la république du Bénin d’un montant de 23,9 milliards de FCFA pour financer le projet routier Ndali-Nikki-Chicandou-Frontière Nigéria.

Ce financement du Fonds africain de développement (FAD, guichet concessionnel du Groupe de la BAD) se compose d’un don de 15,74 milliards de FCFA et d’un prêt de 8,16 milliards de FCFA. Il constitue 91% du coût global du projet, estimé à 26,15 milliards de FCFA.

Ce projet consiste en l’aménagement et le bitumage de 77 km de routes, des aménagements connexes et des actions spécifiques pour les femmes. Il devrait être achevé en juin 2013.

L’objectif global du projet est de contribuer au désenclavement intérieur et au renforcement de l’intégration régionale et à la croissance des échanges régionaux (UEMOA et CEDEAO).
Les objectifs spécifiques du projet sont d’améliorer la circulation des biens et des personnes sur le tronçon Ndali-Nikki-Chicandou-Frontière du Nigéria du corridor transversal Lamakara (Togo)-Ouaké-Ndali-Chicanda-Ilorin (Nigéria), ainsi que les conditions de vie des populations de la zone d’intervention du projet (ZIP).

Les avantages économiques les plus significatifs attendus sont:

  • La réduction du coût d’exploitation des véhicules;
  • La réduction des pertes de vies humaines et de produits périssables du fait des gains de temps d’évacuation sanitaire et de transport ;
  • Un meilleur accès aux marchés locaux et régionaux des produits agricoles.

La route du Projet fait partie des axes routiers stratégiques du Bénin reliant les pays de l’hinterland, le Port de Cotonou et des axes inter-états de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA). La route Ndali-Nikki-Chicandou-Frontière Nigéria fait partie du corridor transversal Lamakara-Ndali-Chicandou-Frontière Nigéria, qui relie le Togo au Nigeria en traversant le Bénin sur toute sa largeur.

L’intervention de la Banque répond à un besoin réel de fluidifier le trafic entre le Port de Cotonou et les pays de l’hinterland et permet de renforcer le rôle de transit du Bénin en améliorant les échanges entre le Nigéria et le Togo.

En se raccordant au réseau nigérian par la route Chicanda-Ilorin (Etat du Kwara), intégré au réseau prioritaire de l’UEMOA, la route Ndali-Nikki-Chicandou-Frontière du Nigeria est un moyen de renforcer l’intégration régionale par les infrastructures. Elle s’inscrit totalement dans  les priorités de la Stratégie à moyen terme 2008-2012 de la BAD.


Sections Connexes

Contact