A Oslo, la BAD demande que des partenariats soient créés pour réaliser les ODD

08/06/2016
Share |

L’engagement de la Banque africaine de développement (BAD) à soutenir les Objectifs de développement durable (ODD) a été réaffirmé au cours du colloque international sur l’engagement envers les ODD, organisé par la Norvège à Oslo, le 6 juin 2016.

Frannie Leautier, vice-présidente de la BAD, a indiqué que, pour accélérer la transformation de l’Afrique au cours de la prochaine décennie, la Banque va tirer systématiquement parti de ses propres ressources. « La Banque servira de catalyseur pour accroître sensiblement le financement du développement de l’Afrique et pour mobiliser les ressources intérieures », a-t-elle expliqué, en ajoutant que ces ressources sont indispensables pour réaliser la transformation si nécessaire du continent.

Madame Leautier a appelé à créer des partenariats, en notant que le financement des ODD en Afrique et dans le reste du monde dépasse largement les capacités d’une seule organisation. « L’une des principales difficultés est notamment de savoir comment renforcer la collaboration entre le secteur public et le secteur privé pour libérer l’immense potentiel du secteur privé et en faire un moteur de transformation et de croissance inclusive et partagée », a-t-elle déclaré.

Selon la vice-présidente de la Banque, si l’Afrique parvient à progresser vers l’atteinte des ODD, c’est le monde entier qui aura gagné.

Borge Brede, ministre norvégien des Affaires étrangères et Kristin Halvorsen, directrice du Centre de recherche internationale sur le climat et l’environnement participaient également au débat, modéré par David Nabarro, conseiller spécial pour le Programme de développement durable à l’horizon 2030.

Les intervenants ont ainsi débattu de l’importance des partenariats et sur la façon de créer de meilleures synergies entre les secteurs public et privé et la société civile à l’échelle locale, nationale, régionale et mondiale. Tous sont convenus que les ODD offrent l’occasion de trouver de nouvelles solutions et qu’ils aideront à générer des impacts positifs pour les individus à l’échelle mondiale.

Cet événement a été organisé, dans le cadre de la réponse de la Norvège aux ODD, par le ministère norvégien des Affaires étrangères, Yara International, NHO (une organisation faîtière du secteur privé norvégien) et le Norwegian Forum for Development and Environment (ForUM).

Le ministre des Affaires étrangères, M. Brede, a présenté les cinq approches que la Norvège a adoptées pour réaliser les ODD : s’attaquer aux causes de la pauvreté ; utiliser les ressources de manière plus judicieuse et plus stratégique ; promouvoir l’emploi et la création d’emplois ; une bonne gouvernance ; et un leadership national fort.