L’évaluation indépendante de la BAD contribue aux Leçons évaluatives de l'agriculture et l'agroalimentaire

01/02/2011
Share |

31 janvier 2011. Le Groupe de coopération pour l’évaluation (ECG) a lancé aujourd’hui son tout dernier ouvrage intitulé : Evaluative Lessons for Agriculture and Agribusiness [lien vers la Déclaration de presse]. Cette publication est une synthèse des résultats des évaluations conduites par les institutions financières multilatérales. Elle présente six domaines d’intervention pour aider à l’amélioration des résultats tirés des investissements dans l’agriculture et l’agroindustrie.  Il s'appuie sur les récents travaux d'évaluation des membres de l'ECG, y compris la récente évaluation conjointe Banque africaine de développement (BAD)/Fonds international de développement agricole (FIDA) sur l'agriculture en Afrique

L’évaluation conjointe BAD/FIDA a été conduite par le Département de l’évaluation des opérations (OPEV) de la Banque africaine de développement (BAD) et le Bureau d’évaluation indépendante du Fonds international de développement agricole (FIDA). Cette évaluation a montré que les récents changements intervenus en Afrique sont propices au développement de l’agriculture, mais il s’avère nécessaire d’énoncer des politiques nationales, régionales et internationales solides et de nouer des partenariats ciblés  au sein du secteur dans l’optique d’améliorer les performances et de promouvoir la production et le commerce agricoles.  L’évaluation conjointe recommande que pour améliorer leurs performances, la BAD et l’IFAD se doivent de combler le déficit des politiques agricoles, aider à améliorer les performances des prêteurs, aider les emprunteurs  à renforcer leurs capacités d’analyse des politiques et de gestion des programmes. Elle recommande par ailleurs que la BAD poursuive son appui à l’agriculture, mais qu’elle soit plus sélective dans ses interventions. 

Les documents suscités donnent d’amples informations sur l’évaluation des politiques et des stratégies agricoles par la BAD.