L’Inde signe la reconstitution des ressources de l’accord de coopération technique avec le Groupe de la Banque africaine de développement

25/05/2015
Share |


Le 25 mai 2015 à Abidjan, M. Dinesh Sharma, gouverneur temporaire pour l’Inde, et M. Charles Boamah, vice-président des Finances de la Banque africaine de développement (BAD), ont conclu un protocole d’accord portant sur la reconstitution des ressources de l’accord de coopération technique du pays. La conclusion de l’accord survient en marge des Assemblées annuelles de la BAD et à la suite d’une contribution généreuse de la part de l’Inde à la 13e reconstitution des ressources du Fonds africain de développement (FAD-13), où l’Inde a augmenté son engagement de 57,28 % (par rapport à la FAD-12) – avec une contribution de 12 364 333 unités de compte (1,03 milliard de roupies).

En signant l’accord, le vice-président Boamah a rappelé la relation de longue date entre l’Inde et la Banque, soulignant le fait que la reconstitution des ressources attestait la solidité de leur partenariat. « Nous savons que vous faites confiance à la Banque et à l’Afrique », a déclaré M. Boamah, ajoutant que, au-delà de la reconstitution des ressources, il est intéressant de savoir que le partenariat offre des possibilités de partage des connaissances dans le développement de l’Inde.

M. Dinesh Sharma a également mis en avant la relation avec la Banque, en déclarant : « Il s’agit d’une relation de valeur et notre implication ne cessera de croître, car nous sommes dans la même situation et nous devons nous soutenir mutuellement dans nos apprentissages. Une intensification substantielle de ce type d’implication serait appréciable. »

Il est utile de rappeler que le partenariat a été approfondi grâce à l’engagement de l’Inde d’augmenter la reconstitution des ressources du Fonds fiduciaire de coopération économique entre l’Inde et l’Afrique de 600 millions de roupies (INR), soit 9 523 809,52 dollars EU, ce qui, selon M. Boamah, « représente une hausse significative par rapport à l’accord d’une valeur de 6,75 millions de dollars EU qui a été signé en 2010 ».

Dans le cadre de la coopération conjointe entre la BAD et l’Inde, le Fonds fiduciaire fournit des résultats considérables en matière de renforcement des partenariats entre le secteur public et le secteur privé dans un certain nombre de secteurs au sein des pays membres régionaux. À ce propos, l’Inde soutient la Facilité africaine de soutien juridique pour renforcer la capacité des gouvernements à négocier des accords juridiques appropriés. Le Fonds fiduciaire apporte également son assistance à la Banque dans la prise en charge de ses initiatives financières, ainsi que dans la promotion d’infrastructures et d’une intégration régionale – notamment par le biais du projet d’amélioration ferroviaire en Afrique de l’Est.