Journée internationale de la femme 2015: le département d’appui à la transition planche sur l'autonomisation économique des femmes

03/03/2015
Share |

Cette semaine, la Banque africaine de développement a organisé une série d'événements à son siège à Abidjan, en prélude à la Journée internationale de la femme (JIF) 2015 commémorée le 8 mars, à l’instar de la communauté internationale. Ce mardi 3 mars, le département de la Banque chargé de l'appui à la transition (ORTS), précédemment des États fragiles, a tenu une séance de brainstorming sur «L'autonomisation des femmes, l'autonomisation des économies," sous la direction de l'Envoyée spéciale sur le genre (SEOG) de la Banque, Geraldine Fraser-Moleketi.

«Le moment est venu de célébrer les actes de courage et de détermination des femmes africaines, dans le cadre du rôle prépondérant qu’elles jouent dans leurs collectivités,» ont souligné les participants au panel, co-présidé par le directeur de ORTS, Sibry Tapsoba et Fraser-Moleketi.

Plusieurs participants ont pris la parole et livré des témoignages impressionnants sur le rôle des femmes dans la construction de la résilience dans les situations de fragilité.

Au cours de la session interactive, les participants ont discuté des stratégies et des défis liés à l'inclusion financière et à l'autonomisation économique des femmes. La plupart des orateurs ont lancé un appel à renforcer les mesures visant à éduquer et à protéger les filles et les femmes contre tous les abus et l'exploitation sexuelle, et à renforcer leur rôle dans la communauté et la société.

Les participants ont planché sur la meilleure manière dont le département ORTS pourrait davantage renforcer les départements opérationnels, dans des situations de fragilité. Ils ont également passé en revue l'approche de l’institution, visant à répondre efficacement à la fragilité et à renforcer la résilience, et à promouvoir la participation des femmes dans les processus de consolidation de la paix et de renforcement de l'Etat à tous les niveaux, tout en accordant une attention particulière à l'impact de la violence sexuelle qu’engendrent souvent les conflits.

Au final, les participants ont reconnu le rôle des femmes dans le maintien de la paix et dans le développement de l'Afrique, ainsi que la nécessité de renforcer la résilience et de renforcer leur autonomisation économique.

Autres domaines clés mis en évidence par la réunion, consistait à savoir comment ORTS travaillerait, autrement, avec le Bureau de l'Envoyée spéciale, pour une efficacité dans les résultats.

Pour mieux édifier les participants, le département ORTS a élaboré un produit du savoir, «Genre et Fragilité: Cinq domaines clés à prendre en considération» pour marquer la célébration. Le produit sert de guide sur les questions du genre et la fragilité des opérations de la Banque et porte sur des domaines à prendre en compte en la matière. Il s’agit de : (i) évaluation de la fragilité dans une perspective de genre, (ii) création d’opportunités économiques pour les femmes dans des situations fragiles, (iii) promotion de l'inclusion sociale, (iv) renforcement des capacités, et (v) lutte contre la violence basée sur le sexe.

Les attentes sur les événements de la JIF 2015 à la Banque restent élevées. Les départements du secteur privé (OPSM) et ORTS engageront d’intéressantes discussions, tandis que des acteurs clés de la Vice-présidence de la Banque, chargée des finances (FNVP) aborderont les questions de financement et de durabilité dans le cadre des questions du Genre. Une table ronde prévue, le vendredi 6 mars, vise à examiner comment apporter un changement transformationnel à travers les infrastructures.

L'événement de mardi, mettant l'accent sur l'autonomisation économique des femmes dans le contexte du développement de l'Afrique, s’est tenu, en prélude à la rencontre publique qu’organisera la BAD le 8 mars. Des activités éclatées se déroulent toute la semaine dans les bureaux extérieurs (BE) de l’institution qui seront connectés à Abidjan par vidéoconférence. Les BE ont été encouragés à entreprendre des événements au niveau des pays pour commémorer cette importante journée.

Les membres du personnel de la Banque ont été spécialement invités à une table ronde sur les femmes, le leadership et le harcèlement, mercredi.