Journée internationale de la femme – La BAD plaide pour un cyberespace sécurisé pour les femmes

Share |

De: 08/03/2016
A: 08/03/2016
Lieu: Nairobi, Kenya

Pour célébrer la Journée internationale de la femme, le 8 mars, le Centre régional de ressources Afrique de l’Est (EARC) de la Banque africaine de développement organise un forum à Nairobi, au Kenya, sur le thème « Faire d’Internet un endroit plus sûr pour les femmes ».

Cet événement réunira, entre autres, la communauté des donateurs, de hauts responsables gouvernementaux, les Nations Unies, le secteur privé, la société civile et des universitaires. Ce forum examinera l’ampleur de la violence fondée sur le genre dans le cyberespace et discutera des mesures qui peuvent être mises en place pour protéger des abus les femmes et les enfants. Des solutions seront recherchées en vue de rendre les technologies, et Internet en particulier, plus sécurisés pour que davantage de femmes puissent les utiliser pleinement et exploiter les TIC pour leur développement social et économique.

La vice-présidente et envoyée spéciale de la BAD pour les questions de genre, Geraldine Fraser-Moleketi, et le directeur d’EARC, Gabriel Negatu, participeront à l’événement aux côtés,  notamment  du ministre kenyan des Technologies de l’Information, et de la communication, Joe Mucheru, de l’inspecteur général de la police du Kenya, Joseph Boinett et du directeur pays de l’ONU pour le Kenya, Zebib Kavuma. Le forum lancera un programme permettant de sensibiliser la police et la magistrature kenyanes et de leur donner les moyens de mieux traiter les crimes liés à la violence basée sur le genre. Cette initiative est un partenariat entre la Banque et Facebook.

Une note d’information s’appuyant sur de récentes recherches menées sur la cyberviolence basée sur le genre au Kenya sera également présentée lors des réunions. Ce document souligne le fait que la cyberviolence basée sur le genre est une violation des droits humains.

Le thème de la Journée internationale de la femme de 2016 est « Promesse d’égalité ». Il invite toutes les personnes à conjuguer leurs efforts pour aider les femmes à réaliser pleinement leur potentiel.