Mieux tirer parti des énergies vertes en Afrique : l’Italie rejoint le Fonds des énergies durables pour l’Afrique avec une contribution de 8 millions $

15/12/2015
Share |

Le gouvernement italien a annoncé lors du sommet de la COP21 le 10 décembre qu’il contribuerait à hauteur de 8 millions de dollars EU au Fonds des énergies durables pour l’Afrique (dit SEFA par acronyme anglais), administré par la Banque africaine de développement (BAD). Grâce à cette contribution substantielle, le fonds SEFA passe de 87 millions à quasi 95 millions de dollars EU ; de quoi lui permettre de continuer d’étendre son programme d’aide aux gouvernements africains, afin d’encourager l’investissement privé dans le secteur des énergies durables. L’Italie rejoint ainsi les autres contributeurs du SEFA, que sont les gouvernements du Danemark, du Royaume-Uni et des États-Unis.

La contribution italienne arrive à point nommé dans la lutte contre le changement climatique. Alors que les gouvernements étaient réunis à Paris, à la COP21, pour élaborer une nouvelle approche de cette lutte à l’échelle mondiale, des actions concrètes, comme celle que vient d’annoncer l’Italie, contribuent à fournir aux pays en développement les ressources dont ils ont besoin pour renforcer le secteur des énergies renouvelables dans leur quête d’un développement durable.

« L’Italie se réjouit de contribuer au développement des énergies durables en Afrique, et en particulier au lancement de nouveaux projets d’énergies renouvelables et au plan ambitieux du président de la BAD, M. Adesina, dans le cadre de son “New Deal”, pour alimenter en électricité l’ensemble du continent au cours de la prochaine décennie », a déclaré Francesco La Camera, directeur général au ministère italien de l’Environnement et de la Protection du territoire et de la mer. « Les objectifs de SEFA correspondent parfaitement à l’engagement de notre gouvernement d’appuyer les pays africains dans leurs efforts en faveur d’un développement économique qui soit à la fois “vert” et inclusif. Comme l’a indiqué notre premier ministre, M. Renzi, à l’occasion de la présente conférence, l’Italie veut “faire partie des protagonistes de la lutte contre l’égoïsme et se placer du côté de ceux qui défendent des valeurs inaliénables, telles que la protection de notre “mère Nature”. Notre contribution à SEFA va dans ce sens. »

SEFA est l’un des principaux piliers du New Deal pour l’énergie en Afrique, une initiative historique adoptée sous l’impulsion déterminante du nouveau président de la BAD, Akinwumi Adesina, et qui vise à combler l’important déficit énergétique de l’Afrique d’ici à 2025. SEFA a été mis en place en 2012, pour résoudre certains des obstacles rencontrés dans le secteur des énergies renouvelables en Afrique, notamment le nombre insuffisant de projets viables sur le marché, l’accès limité aux ressources pour les projets de petite et moyenne tailles, et un environnement règlementaire peu propice aux investissements privés dans le domaine de l’énergie.

« La BAD se réjouit d’accueillir l’Italie au sein du partenariat SEFA et la remercie chaleureusement de sa contribution », a déclaré Alex Rugamba, le directeur de la BAD en charge de l’énergie, de l’environnement et du changement climatique. « SEFA joue un rôle central dans la mobilisation du secteur privé pour la construction d’infrastructures énergétiques et pour fournir à un nombre croissant d’Africains un accès aux sources d’énergies modernes, grâce à des technologies respectueuses de notre environnement. »

À propos de SEFA

Lancé en 2012, SEFA est un fonds fiduciaire multi-bailleurs financé par les gouvernements du Danemark, du Royaume-Uni et des États-Unis. Il vise à soutenir le programme de développement des énergies durables en Afrique, en offrant des subventions pour faciliter la préparation de projets d’énergies renouvelables et d’efficacité énergétique de taille moyenne ; une prise de participation pour combler le déficit de financement des projets d’énergies renouvelables de petite et moyenne taille ; et un appui au secteur public pour créer un environnement propice aux investissements privés dans le domaine des énergies durables. SEFA est hébergé au sein du Département énergie, environnement et changement climatique de la BAD.

Plus d’informations ici.