Le Japon renforce de 100 millions de dollars l’aide à l’Afrique, à travers la BAD

17/10/2011
Share |

Le gouvernement japonais a accru son aide aux projets du secteur privé en Afrique, à travers un prêt à des conditions de faveur, de 8.440 milliards de yen, soit environ 100 millions de dollars, à la Banque africaine de développement (BAD).

Ce prêt, appelé troisième Prêt d'aide au secteur privé, marque l'aboutissement et la concrétisation d’un engagement pris par le Japon au Sommet de Gleneagles, à l’effet de fournir 1 milliard de dollars  à l'Afrique à travers la BAD.

L'échange de notes a été signé par le président de la BAD, Donald Kaberuka, et Toshiyuki Taga, ambassadeur du Japon en Tunisie.

Après cette signature, l'accord de prêt pertinent, entre la BAD et la Japan International Cooperation Agency (JICA, Agence japonaise de coopération internationale) a été signé par Pierre Van Peteghem, trésorier de la BAD, et Ryuichi Tomizawa, représentant en chef de la JICA, Bureau de Tunis.

Les nouvelles ressources serviront à financer le lancement et la croissance des petites et moyennes entreprises (PME) et d'autres initiatives du secteur privé en Afrique.

M. Kaberuka a déclaré: «La BAD est très heureuse de célébrer aujourd’hui l’aboutissement total de l'engagement du Japon, avec l'ambassadeur Taga et les autres membres éminents de la délégation japonaise. Je tiens à exprimer notre sincère gratitude au gouvernement et au peuple japonais pour leur soutien généreux et la confiance que ce soutien signifie pour notre partenariat continu, dans le cadre de l'Initiative de l’assistance renforcée au secteur privé ».

Il a ajouté que le prêt contribuera à soutenir le maintien et la croissance de l'assistance de la BAD aux PME africaines et à d'autres types d'investissements essentiels à l’essor du secteur privé et au développement. Toujours selon lui, ces investissements comprennent les partenariats public-privé visant à créer des infrastructures économiques essentielles et à fournir des investissements directs par la BAD aux principales institutions financières et entreprises africaines.

L'échange de notes et l'accord de prêt font partie de l'Assistance renforcée au secteur privé (EPSA). L’EPSA est un cadre innovant, multi-composantes, multi-donateurs, ayant pour mission de collecter les fonds et développer les partenariats en vue d’appuyer la stratégie de la BAD en matière de développement du secteur privé. L’EPSA a été à l’origine conçue en partenariat avec le gouvernement japonais.

Le premier prêt en faveur des opérations du secteur privé entre le Japon et la BAD a été signé en février 2007, pour un montant de 11,5 milliards de yen. Il a été suivi d’un deuxième prêt de 32,1 milliards de yen, signé en septembre 2008.