Evaluation conjointe des réformes de la Gestion des Finances Publiques: Importance des politiques, de la conception et de la coordination

13/09/2012
Share |

Les reformes de la Gestion des Finances Publiques (PFM) donnent des résultats :

  • Lorsqu’il y a un fort engagement politique pour la mise en œuvre de la reforme 
  • Quand les modèles de conception et de mise en œuvre sont bien adaptés au contexte et à la capacité institutionnelle ; et 
  • Lorsqu’il y a des mécanismes de  coordination solides de la part des pouvoirs publics pour suivre et guider les réformes.

Tels sont les résultats de la phase finale de l’évaluation exhaustive des réformes de la Gestion  Financière Publique, qui indique que les politiques, une bonne conception et un solide mécanisme de  sont importants pour la réussite des réformes de la Gestion des Finances Publiques. Sans ces trois conditions, les réformes de la Gestion des Finances Publiques échouent le plus souvent ou ne produisent pas tous les résultats escomptés.

Cette évaluation a également identifiée  les leçons destinées aux bailleurs de fonds et aux gouvernements engagés dans les réformes de la Gestion des Finances Publiques (PFM). Ces leçons sont basées sur l’expérience d’une décennie de réformes de la Gestion des Finances Publiques dans trois pays qui ont servi d’études de cas.

Leçons pour les bailleurs de fonds :

  • Puisque l’engagement politique est déterminant pour la réussite des réformes, les bailleurs de fonds devraient être beaucoup plus sélectifs dans le type de réformes qu’ils soutiennent- en donnant la priorité aux pays les plus engagés,  ou bien commencer par de petites réformes de renforcement des capacités . 
  • Les bailleurs de fonds devraient pratiquer ce qu’ils prêchent lorsqu’il s’agit d’alignement et d’harmonisation.  Malgré l’amélioration de l’harmonisation de la coordination entre bailleurs de fonds au cours de cette période,  les habitudes de certains bailleurs de fonds affaiblissent les réformes de la Gestion  des Finances Publiques, comme par exemple, les appuis financiers hors-budget, qui nécessitent l’ouverture de comptes séparés. 
  • Les conseils des bailleurs de fonds et autres avis devraient être de haute qualité, et non dominés par une préférence à une option spécifique, qui pourrait ne pas être la meilleure pour un contexte donné. 

Leçons pour les gouvernements :

  • Un soutien technique et politique avisé est nécessaire pour le succès des réformes. A long terme, il faut s’appuyer sur le support de toute la classe politique afin que les réformes puissent continuer même en cas de changement de régime politique. 
  • Les gouvernements doivent prendre au sérieux leur rôle de coordination, en s’assurant de la qualité du personnel et de la visibilité des unités de coordination. 
  • Le suivi et la flexibilité sont importants. Les ajustements qui surviennent doivent être perçus comme un signe d’apprentissage constant et non d’échecs. Les échecs provenant du fait que les problèmes, qui auraient pu être adressés plus tôt, sont ignorés.

La phase finale de cette évaluation conjointe est publiée en août 2012.