Déclaration conjointe des membres du Groupe de pilotage pour la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement en Afrique

14/09/2007
Share |

New York, le 14 septembre 2007 - En tant que responsables des grandes organisations multilatérales et intergouvernementales qui œuvrent pour le développement en Afrique, nous, chefs de l’Organisation des Nations Unies, de la Banque africaine de développement, de la Commission de l’Union africaine, de la Commission européenne, du Fonds monétaire international, de la Banque islamique de développement et de la Banque mondiale, nous sommes réunis aujourd’hui pour créer le Groupe de pilotage pour la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) en Afrique. À travers ce groupe, nous coordonnerons notre action et nous redoublerons d’efforts pour contribuer à la réalisation des objectifs en question dans toute l’Afrique. Bien concentrés sur l’action concrète, nous intensifierons l’action menée pour qu’il soit donné suite aux engagements déjà pris concernant l’appui au développement de ce continent.

Nous sommes profondément préoccupés de constater que, globalement, l’Afrique n’est pas bien partie pour avoir atteint en 2015 les OMD. Cependant, plusieurs pays étant en voie d’en atteindre au moins certains, la situation n’est pas aussi sombre qu’il y paraît. De plus, un grand nombre de gouvernements africains ont sensiblement renforcé leurs politiques, améliorant les conditions dans lesquelles peut se produire une croissance économique durable. Les exemples de réussite aux quatre coins du continent montrent que les objectifs ne sont pas hors d’atteinte, à condition que les gouvernements et la communauté internationale fassent d’urgence ce à quoi ils se sont engagés pour renforcer les politiques nationales et accroître les investissements.

À peine passée le mi-parcours sur le chemin de 2015, année cible, il importe à un point extrême que nous concentrions notre attention sur des mesures pratiques propres à donner corps aux engagements que nous avons pris. La signature par un certain nombre de chefs d’État ou de gouvernement et par des dirigeants de grande entreprise, le 31 juillet 2007, de la Déclaration sur les objectifs du Millénaire pour le développement, de même que plusieurs autres initiatives déjà lancées montrent toutes qu’il existe une volonté d’aboutir à des résultats concrets et qu’il est possible de mobiliser le système international derrière des objectifs communs. Notre action doit tenir compte que c’est aux gouvernements africains qu’incombe la responsabilité principale de la réalisation des OMD, pousser dans le sens de l’appropriation des programmes par les pays et du renforcement des capacités de mise en œuvre et affermir l’attachement à la conduite de politiques saines et à la transparence.

Aujourd’hui, nous avons décidé de relever trois défis fondamentaux:

  • Trouver des mécanismes efficaces permettant de donner suite aux engagements pris dans les domaines de la santé, de l’enseignement, de l’agriculture et de la sécurité alimentaire, des infrastructures et des systèmes de statistique. Nos organisations collaboreront à l’examen des mécanismes de mise en œuvre internationaux et apporteront leur appui aux gouvernements pour ce qui est des investissements à faire pour réaliser les OMD. Nous verrons comment ces mécanismes peuvent être renforcés s’ils se montrent insuffisants, et où il y a besoin d’en ajouter de nouveaux.
  • Rendre l’aide publique au développement plus prévisible, dans l’esprit de la Déclaration de Paris sur l’efficacité de l’aide au développement. Nos organisations rendront l’assistance qu’elles fournissent elles-mêmes plus prévisible. Nous collaborerons aussi avec d’autres donateurs afin d’aider à établir des calendriers par pays pour la montée en puissance de l’aide publique au développement afin qu’elle se hisse au niveau des engagements pris, de manière que les gouvernements africains puissent établir des plans bien conçus concernant les investissements nécessaires pour la réalisation des OMD.
  • Renforcer l’action que nous menons conjointement au niveau du pays pour promouvoir les OMD. En commençant par un petit groupe de pays africains, nous lancerons nos organisations dans des activités de forte collaboration visant à aider les gouvernements à élaborer et mettre en œuvre des stratégies suffisamment ambitieuses pour que les OMD soient atteints.

En lançant le Groupe de pilotage pour la réalisation des OMD en Afrique, nous réaffirmons notre engagement de n’épargner aucun effort dans la poursuite de ces objectifs. Nous mobiliserons à cent pour cent les appuis que peuvent offrir nos institutions dans un esprit de coopération et de partenariat. Nous savons que des progrès rapides sont possibles, et nous nous entendrons avec d’autres dirigeants du monde entier pour exploiter tous les outils, toutes les ressources et tous les engagements dont on puisse disposer pour aider les pays d’Afrique à réduire de moitié les taux d’extrême pauvreté à l’horizon 2015 et à tracer un chemin qui mène à une croissance économique durable.

Le Groupe de pilotage pour la réalisation des objectifs du millénaire pour le développement en Afrique

Sous la présidence du Secrétaire général de l’ONU, le Groupe mobilise les responsables des organismes des Nations Unies et des grandes organisations multilatérales et intergouvernementales dans la lutte pour la réalisation des OMD en Afrique. Il s’emploiera principalement i) à renforcer les mécanismes internationaux de mise en œuvre dans cinq domaines, ceux de la santé, de l’enseignement, de l’agriculture et de la sécurité alimentaire, des infrastructures et des systèmes de statistique; ii) à rendre l’aide publique au développement plus prévisible; iii) à améliorer la coordination au niveau du pays. Il recevra l’appui du Groupe de travail pour la réalisation des OMD en Afrique, composé de représentants des organismes des Nations Unies et d’autres grandes organisations multilatérales, dont la présidence sera assurée par le Vice-Secrétaire général de l’ONU. Ce groupe de travail établira un dialogue avec les gouvernements africains, élaborera des plans d’action pour la réalisation des objectifs du Groupe de pilotage, mobilisera et coordonnera l’action des institutions y représentées et fera périodiquement le point de la situation. Il se réunira à New York le 20 septembre 2007 afin de lancer ses activités opérationnelles.

Signé:

  • Ban Ki-moon, Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies (Président)
  • Ahmad Mohamed Ali Al-Madani, Président de la Banque islamique de développement
  • José Manuel Barroso, Président de la Commission européenne
  • Kemal Derviş, Président du Groupe des Nations Unies pour le développement
  • Rodrigo de Rato y Figaredo, Directeur général du Fonds monétaire international
  • Donald Kaberuka, Président de la Banque africaine de développement
  • Alpha Oumar Konaré, Président de la Commission de l’Union africaine
  • Robert Zoellick, Président de la Banque mondiale