Kaberuka en visite officielle en Inde, du 9 au 11 novembre - La BAD renforce ses liens de coopération avec l’Inde

Share |

De: 09/11/2009
A: 11/11/2009
Lieu: New Delhi, Inde
i Stock 000004810290XSmll

Tunis, le 6 novembre 2009 – Le président de la Banque africaine de développement, Donald Kaberuka, sera en visite officielle la semaine prochaine en Inde, où il rencontrera les hautes autorités du pays et signera un accord de coopération avec la Banque d’export-import de l’Inde (EXIM). Il se penchera également sur la coopération future entre l’Inde et l’Afrique dans le domaine des chemins de fer et des technologies de l’information, notamment à travers une série de rencontres avec des dirigeants d’entreprise dans ces domaines.

M. Kaberuka signera un protocole d’accord entre la BAD et la Banque EXIM le 9 novembre, à New Delhi. Ce protocole fournira un nouveau cadre institutionnel permettant aux deux institutions de soutenir conjointement les pays membres régionaux de la BAD par le biais d’activités de cofinancement.
Au cours des dernières années, l’Inde a fortement accru ses investissements en Afrique. Elle a lancé, il y a cinq ans de cela, une ligne de crédit de 2,15 milliards de dollars E.U., qu’elle portera à 5,4 milliards de dollars, soit plus du double, les cinq prochaines années.

Le 9 novembre également, le président de la BAD rencontrera le PDG d’Indian Railways et ses proches collaborateurs à New Delhi pour discuter de questions d’intérêt mutuel pour l’Inde et l’Afrique. Grandes masses géographiques toutes les deux, l’Inde et l’Afrique ont chacune une longue histoire dans l’industrie ferroviaire. L’industrie des chemins de fer indiens est vieille de plus de 150 ans, les premières liaisons pour passagers ayant commencé en 1854.

Le système ferroviaire africain s’étend sur près de 90 000 km. Il a été durement affecté dans le passé par la négligence et les conflits, mais est sur le point de connaître une nouvelle vie. La BAD peut apporter sa contribution à cette renaissance en s’impliquant dans différents projets ferroviaires en Afrique.

Au cours du forum sur la revue de l’AGOA qui s’est tenu en août 2009 à Nairobi, M. Kaberuka a mis l’accent sur l’importance de la reconstruction du réseau ferroviaire de l’Afrique en déclarant : « Il existe un nouvel élan qui pousse à réhabiliter les lignes existantes, comme le chemin de fer de Benguela, et à en construire de nouvelles ». Il fut un temps où le chemin de fer de Benguela traversait tout le continent africain de la côte sud-ouest jusqu’aux plages de l’est.

L’inde est aussi un centre pour les nouvelles technologies. De New Delhi, M. Kaberuka se rendra à Bangalore, la Silicon Valley indienne. Le mercredi 11 novembre, il visitera l’International Tech Park  (Parc technologique international) de la ville et rencontrera les patrons de quelques-unes des plus grandes compagnies de technologie de l’information du pays. La BAD est partie prenante dans de nombreuses initiatives du secteur des TI en Afrique, certaines à travers des prêts à des opérations telles que la ligne sous-marine en fibre optique EaSSy entre l’Afrique de Sud et le Soudan, et d’autres à travers des partenariats avec des institutions telles que la Banque mondiale et l’Union africaine, ainsi que le gouvernement indien.

En Inde, M. Kaberuka rencontrera aussi un certain nombre de partenaires au développement, dont les ambassadeurs africains accrédités auprès des autorités indiennes.