Donald Kaberuka rend un vibrant hommage aux pères fondateurs et au personnel de la BAD

27/05/2015
Share |

Dans un discours émouvant résumant ses dix années passées au service de la Banque africaine de développement (BAD) en tant que président, Donald Kaberuka a rendu un vibrant hommage aux pères fondateurs et au personnel ayant travaillé dans cette organisation durant ses 50 ans d’existence.

C’était mardi 26 mai 2015, à l’ouverture du cinquantenaire de la Banque, pendant les Assemblées annuelles qui se sont tenues à Abidjan, en Côte d’Ivoire.

Kaberuka a indiqué qu’il avait beaucoup appris au cours des dix années passées à la tête de l’institution, et que le retour de la Banque de Tunisie en Côte d’Ivoire en septembre 2014, «ne devait pas être vu comme une célébration, mais comme un événement solennel et un moment pour scruter l’avenir.»

Citant Nelson Mandela, il a déclaré que « une fois arrivé en haut d’une colline, on s’aperçoit qu’il y a de nombreuses autres collines plus hautes à gravir».

Il a remercié les pères fondateurs qui ont travaillé avec acharnement pour jeter les fondations de la Banque, mais aussi toutes les personnes qui ont surmonté de nombreux obstacles pour faire de l’institution, ce qu’elle est aujourd’hui.

Commentant son élection, en 2005, il a indiqué qu’il avait reçu un mandat fort. «J’ai été élu à 78 %», va-t-il expliquer.

«J’ai le privilège de travailler avec certaines des personnes les plus intelligentes et les plus dévouées du continent», a-t-il déclaré à propos du personnel de la BAD, avant de remercier les partenaires de la Banque.

Kaberuka a affirmé que la Banque allait jouer un rôle moteur en matière d’infrastructures pour montrer que l’Afrique est prête pour les affaires.

Le président Kaberuka, dont le mandat prend fin cette année, passera le relais au nouveau président de la Banque élu le 28 mai.