Kenya - Le guichet secteur privé de la BAD appuie le secteur minier

26/07/2006
Share |

40 millions $ EU au projet d’exploitation de titane à Kwale

Tunis, le 26 juillet 2006 – Le conseil d’administration de la Banque africaine de développement (Bad) a approuvé aujourd’hui un prêt d’une valeur de 40 millions de $ EU en faveur du projet Tiomin concernant l’exploitation d’une mine de titane à Kwale, près de Mombassa au Kenya.

Le projet comprend l’extraction par voie sèche et le traitement de sables minéralisés en titane pour la production et la vente de l’ilénite, du rutile et du Zircon. Les principales composantes du projet sont:

-  les opérations d’exploitation minière à l’excavatrice type pelleteuse mécanique (Bucket wheel excavator: BWE) ;

-  l’installation d’une usine de séparation par voie humide et d’une unité d’enrichissement du minerai ;

-  l’installation d’une digue à résidus ou à schlamms fins ;

-  la mise en place d’infrastructures (connexes) nécessaires, dont une centrale de 15MW sur le site, et des installations pour l’entreposage et l’expédition au port de Mombasa.

Le projet permettra de créer des emplois, ce qui représente un avantage non négligeable pour les communautés locales qui seront dotées de moyens d’action grâce à un programme de renforcement des compétences et à la création de nouvelles opportunités d’affaires, y compris le développement de l’entrepreneuriat féminin. Selon les estimations, quelque 217 emplois permanents seront directement créés par le projet minier et 750 emplois supplémentaires veront le jour dans le secteur de la construction. Des emplois indirects associés à l’activité minière comme le processus de réhabilitation, le transport des minéraux, la sécurité, la restauration, le transport, l’entretien des bâtiments et la maintenance des équipements, seront proposés et profiteront à la communauté en général.

Le projet aura également d’autres impacts sur le développement de la région, notamment la formation et l’acquisition du savoir-faire technique, le transfert des technologies, les possibilités offertes en matière d’éducation, l’agriculture et les opportunités d’affaires (logement, restaurants etc.) et la création d’emplois pour les femmes.

Les principales réalisations attendues en matière d’infrastructure comprennent notamment, l’installation d’un port à Likoni, la construction d’une nouvelle route de 8 km d’environ 2 millions de dollars américains, la réhabilitation de la route A 14 vers la Tanzanie, la création d’écoles primaires et de cliniques sur le site et dans la zone de réinstallation, les campagnes de sensibilisation et les programmes de formation sur le  VIH/sida et l’approvisionnement en eau potable. Le gouvernement du Kenya tirera avantage de ce projet grâce, entre autres, au prélèvement des impôts sur les sociétés, aux redevances ainsi qu’aux charges et frais de carburant.

A ce jour, la Banque a approuvé cinq opérations privées au Kenya, toutes dans le secteur des services financiers, la plus récente étant un mécanisme d’appui d’un montant de 10 millions de dollars américains pour le financement d’un programme de développement des entreprises féminines tournées vers la croissance (GOWEDP) approuvé en 2005. En 2004, la Banque a approuvé une ligne de crédit de 7 millions de dollars américains en faveur de la CFC Bank. Les récentes opérations privées incluent un fonds d’actions à Accacia Fund et une prise de participation à K-Rep Bank. 

CONTACTS: Onike Nicol – o.nicol@afdb.org


Sections Connexes

Contact

Onike-Houra Nicol Téléphone: +216 71 10 32 27