KENYA - Financé par la BAD, le Projet d’aménagement de la rocade de Nairobi lancé officiellement par le président Kenyatta

23/01/2015
Share |

Uhuru Kenyatta, président de la République du Kenya a officiellement lancé, jeudi 22 janvier 2015, les travaux de construction entrepris dans le cadre du Projet d’aménagement de la rocade de Nairobi. Le projet est cofinancé par la Banque africaine de développement (BAD) et le gouvernement kenyan.

La réhabilitation de la rocade, qui devrait coûter environ 125,18 millions de dollars EU au total, sera financée par le Fonds africain de développement (FAD) à hauteur de 112,43 millions de dollars EU, ainsi que par le gouvernement kenyan, qui y contribuera pour 12,75 millions de dollars EU.

Ce projet englobe la construction d’une route à quatre voies longue de 13 kilomètres, qui traversera les quartiers Nord et Est de Nairobi, outre la construction de tronçons manquants sur 16 kilomètres.

Une fois achevée, cette réalisation décongestionnera considérablement les environs de ces deux quartiers de la capitale kenyane, notamment les grandes artères reliant la route Nairobi-Thika, la route de contournement Est, celle de contournement Nord, la route de Mombasa et l’aéroport international Jomo-Kenyatta (JKIA). Ce projet aidera ainsi à créer un environnement propice aux affaires et à améliorer les conditions de déplacement des usagers entre leur domicile et leur lieu de travail.

Lors de la cérémonie, à laquelle ont assisté un large éventail de parties prenantes, notamment des parlementaires, des représentants du gouvernement du comté de Nairobi, ainsi que des milliers d’habitants de la banlieue Est de Nairobi, le directeur du Centre régional de ressources Afrique de l’Est (EARC) de la BAD, Gabriel Negatu, a précisé que ce Projet d’aménagement de la rocade de Nairobi, après la route Nairobi-Thika qu’avait financée la BAD, s’ajoute aux initiatives audacieuses qui participeront assurément de la modernisation de la ville de Nairobi. Une fois le projet terminé, la rocade aura été transformée en une route à quatre voies, dotée d’échangeurs, d’autoponts et de nouvelles routes de liaison. De plus, il est prévu d’aménager des voies piétonnes, des pistes cyclables et d’intégrer un couloir rapide pour les bus, de neuf mètres, qui sera construit par la suite.

Gabriel Negatu a souligné combien le projet transformera la vie des populations, grâce à la création d’opportunités pérennes en matière d’emplois et d’entreprises. Il a par ailleurs rappelé que le projet entend répondre à la pénurie de compétences spécifiques parmi les artisans et techniciens au Kenya, un déficit dû surtout à l’inadéquation existant entre la formation et les besoins du marché du travail : « Au moins 500 jeunes précaires et de milieux défavorisés seront formés dans des programmes de formation intermédiaire relatifs au secteur routier. Ces formations porteront sur les techniques de pavement, le bâtiment et la construction, ainsi que l’exploitation des usines », a-t-il ajouté.

Concluant la cérémonie de lancement, le président Kenyatta a remercié le Groupe de la BAD pour son apport au développement du Kenya de façon générale, et pour le financement  accordé à ce projet en particulier, un maillon essentiel de l’engagement du gouvernement en faveur de la Vision 2030 du Kenya. Le président kenyan a par ailleurs exhorté l’organe d’exécution, l’Office des routes urbaines du Kenya (KURA), à s’assurer que le projet ne dépasse pas les délais impartis, tout en garantissant la qualité.


Sections Connexes