La BAD alloue 241 millions de F CFA au Consortium ALAFIA pour le Projet d’appui à la transparence des institutions de microfinance au Bénin

29/02/2016
Share |

La Banque africaine de développement (BAD), le Gouvernement espagnol et le Fonds d’équipement des Nations Unies (en anglais, UNCDF), à travers le Fonds de renforcement des capacités de la microfinance, ont octroyé un don d’un montant de 241 millions de francs CFA (368 000 euros) au Consortium Alafia (l’Association professionnelle des systèmes financiers décentralisés), pour le financement du Projet d’appui à la transparence des institutions de microfinance (PATIMF).

Le lancement officiel du PATIMF a été effectué le 23 février 2016, à l’Institut national de formation sociale, économique et civique de Cotonou par le Directeur de cabinet de la ministre de la Microfinance. Ce projet contribuera à la construction d’un secteur de la microfinance responsable et transparent en intervenant au niveau macro, méso, et micro. L’objectif final est d’assurer au Bénin, la mise en place d’un secteur de la microfinance accessible à tous. Quelque 44 institutions de microfinance sont concernées.

Alfonso Barnuevo Sebastián de Erice, l’Ambassadeur d’Espagne basé au Nigeria, a rappelé que le Bénin est une priorité pour l’Espagne et a salué ce projet qui s’inscrit dans le cadre de la coopération pour le développement de la microfinance comme instrument de lutte contre la pauvreté. Dans son allocution, l’économiste pays résident de la BAD pour le Bénin, Daniel Ndoye, a souligné que « ce projet s’inscrit dans le droit fil de la Stratégie décennale 2013-2022 de la BAD au sein de laquelle le développement de services financiers solides en Afrique constitue un des leviers importants pour réaliser ses objectifs en matière de croissance inclusive ». Valère Houssou, président du Conseil d’administration de Alafia, quant à lui, a souligné que « la transparence n’est pas un gain mais plutôt un objectif à approcher quotidiennement par tout acteur du secteur ».

Le Fonds de renforcement des capacités de la microfinance est un fonds bilatéral, géré par la BAD et financé par le Gouvernement espagnol et UNCDF. Les axes d’intervention du fonds, sont essentiellement la promotion de la transparence au sein des institutions de microfinance et l’accès aux services financiers en zone rurale.


Sections Connexes

Contact