La BAD alloue 29 millions de dollars au développement d’un pôle de croissance au Burkina Faso

02/03/2016
Share |

Une cérémonie de lancement du projet d’appui au pôle de croissance de Bagré s’est déroulée, le jeudi 25 février 2016, dans cette localité située dans la province centre-est du Burkina Faso. La Banque africaine de développement (BAD) y a pris part avec la présence de la représentante résidente, Antoinette Batumubwira. L’événement était présidé par le ministre burkinabé de l’eau et de l’assainissement, Niouga Ambroise Ouédraogo. Y ont également assisté le gouverneur de la région du Centre Est, des autorités locales, de la population des communes bénéficiaires et des partenaires techniques et financiers du projet tels que  la Banque mondiale.

Le projet (agriculture, élevage, pisciculture et écotourisme) interviendra en rive droite du lac de Bagré avec la réalisation d’ouvrages structurants en complémentarité aux financements apportés par le gouvernement et la Banque mondiale en rive gauche. La conception du projet privilégie l’approche chaîne de valeur d’une manière inclusive avec un accent particulier pour la transformation et la commercialisation des produits. Elle favorise également l’approche genre avec l’implication des femmes et des jeunes notamment les diplômés.

Le projet bénéficiera de façon directe à plus de 13000 exploitants regroupant à la fois les petits producteurs, des jeunes diplômés chômeurs et des promoteurs privés. Les résultats générés permettront l’amélioration globale du cadre de vie des populations, la création d’emplois, un meilleur accès aux services de base, l’amélioration du statut nutritionnel des groupes vulnérables et l’accroissement des revenus des producteurs.

La contribution de la Banque au financement de ce Projet s’élève à 29 millions de dollars EU dont 20,72 millions sous forme de prêt et 8,28 millions, sous forme de  don. Ce financement traduit l’accompagnement soutenu de la Banque au développement de la zone de Bagré. En effet, la Banque était le principal Bailleur de fonds pour la construction du barrage de Bagré et de ses travaux connexes et avait soutenu les efforts du Burkina Faso pour le bouclage de son financement et la conduite à terme des travaux structurants.

Ces  premiers financements ont servi de leviers à d’autres investissements et  ont permis  de cibler le pôle de croissance de Bagré comme un agropole pilote prioritaire pour accroitre l’activité économique dans la zone grâce à l’augmentation des investissements privés, de la création d’emploi et de la production agricole.


Sections Connexes

Contact