La BAD participe à Paris au ‘Forum Mondial Convergences’

Share |

De: 17/09/2013
A: 19/09/2013
Lieu: Paris, France

La Banque africaine de développement (BAD)  participe du 17 au 19 septembre 2013 à Paris, à la 6ème édition du Forum Mondial Convergences. Le thème de la rencontre est « Vers un monde équitable et durable ». Désiré Vencatachellum, directeur des Politiques opérationnelles, y représentera le président de la BAD, Donald Kaberuka. Vencatachellum interviendra le 19 septembre dans le Grand Débat parrainé par le Journal le Monde sur le thème « Intérêt général, utilité publique, bien commun : quelles définitions ? Quelles mises en œuvre ? ».

Autres intervenants à ce panel : Didier Pourquery, Jacques Attali, président du Groupe PlaNet Finance, Jean-Louis Chaussade, directeur général de Suez Environnement et Sylvie Lemmet, directrice de la division Technologie, Industrie et Economie au Programme des Nations Unies pour l’Environnement.  Auparavant, le 18 septembre, la coordinatrice du portefeuille Climate Investment Fund à la BAD, Mafalda Duarte, interviendra dans un panel consacré à l’accès à l’énergie en Afrique.

Le Forum mondial est, depuis 2008, la première plateforme de réflexion en Europe destinée à établir de nouvelles convergences entre acteurs publics, privés et solidaires pour promouvoir les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) et lutter contre la pauvreté et la précarité dans les pays du Nord et du Sud.

Adoptés en 2000, les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) consacrent le début du millénaire à l’éradication de la pauvreté. Ils incarnent un glissement vers un nouveau paradigme du développement : celui de l’avènement des acteurs au cœur d’une approche participative, intégrant l’entreprise et la société civile à un large partenariat mondial pour la lutte contre la pauvreté. Une décennie plus tard, le constat est sans équivoque : le développement des pays du Sud a été mis à rude épreuve par les crises mondiales. La pauvreté s’enlise au Sud, la précarité s’aggrave au Nord et la recrudescence des inégalités s’inscrit en filigrane des mutations économiques et sociales.

A moins de 1000 jours de l’année butoir - 2015 - le discours se déplace d’une focalisation exclusive sur la réalisation des OMD vers la réflexion et le débat sur les éléments  définissant le cadre suivant : l’agenda post-2015 de développement.

Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) est résolument engagé dans l’appui à la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement et dans l’agenda post-2015 de développement. La BAD a ainsi participé à l’élaboration du Rapport 2013 sur les OMD, intitulé « Évaluer les progrès de l’Afrique vers la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement », conjointement avec la Commission de l’Union africaine (CUA), la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA) et le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD).

« Rien n’est plus important qu’assurer aux jeunes un bon départ dans la vie. Nous voulons faire de l’année 2015, une année où les enfants auront accès à l’éducation de base, les mères aux soins de santé primaires, les ménages à l’eau et l’assainissement, les filles à l’éducation, au travail, et à la participation aux affaires communautaires.», a déclaré Donald Kaberuka, président de la Banque africaine de développement le 25 février 2013 à Washington D.C.