Clôture d'Assemblées annuelles historiques de la BAD à Abidjan

28/05/2010
Share |

Les 45e assemblée annuelle de la Banque africaine de développement (BAD) et 36e assemblée annuelle du Fonds africain de développement (FAD) ont pris fin le vendredi 28 mai 2010 à Abidjan, en Côte d'Ivoire, après deux jours d'intenses délibérations et des décisions historiques, entre autres, l’approbation d'une sixième augmentation générale du capital de 200% pour la plus grande institution de financement du développement de l'Afrique.

Les gouverneurs représentant 53 pays régionaux (africains) et 24 actionnaires non-africains ont également réélu le président du Groupe de la Banque, Donald Kaberuka, pour un second mandat de cinq ans, et augmenté, de 18 à 20, le nombre des sièges au Conseil d’administration.

Ils ont également approuvé le Rapport annuel 2009 de la Banque, ses états financiers vérifiés et son programme de travail 2010.

Les gouverneurs (en général les ministres des finances, de l'économie ou les gouverneurs des banques centrales) ont aussi examiné et/ou approuvé un certain nombre d'activités opérationnelles de l'institution, ses programmes, stratégies et propositions pour une mise en œuvre par la direction.

Viennent en tête de ces activités, l'élection des administrateurs, l'examen de la situation du pays hôte, l’Initiative en faveur des pays pauvres très endettés (PPTE) et l’Initiative d’allègement de la dette multilatérale (IADM), le Rapport annuel 2009 sur le Mécanisme indépendant d'inspection, ainsi que les initiatives et activités de la Banque menées en 2009 dans le secteur de l’eau.

Il convient d’y ajouter le programme d’infrastructures du NEPAD pour 2009, l'examen des règles de cession des actions de la Banque, le rapport sur les conditions de service du personnel élu, la distribution du revenu net de la Banque pour 2009, la création d'un fonds spécial ClimDev, les rapports et les états financiers vérifiés à vocation spéciale, ainsi que la revue à mi-parcours du FAD-11 et la situation des négociations pour la reconstitution du FAD-12.

Cette année, les sessions des gouverneurs ont été précédées par les délibérations de la Coalition pour le développement de l'Afrique (CoDA), une initiative conjointe de la BAD, de la Commission de l'Union africaine (UA) et de la Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique, forum qui a pris la relève de la Coalition mondiale pour l'Afrique, de la Grande» de l'OCDE et du Forum africain de développement. La CoDA est présidée par l'ancien président du Botswana, Festus Moghae, et a comme membres Jean Ping, président de la Commission de l'UA, Mo Ibrahim, président de la Fondation Mo Ibrahim, Cheikh Diarra, président de Microsoft Afrique, et Donald Kaberuka, président de la BAD.

L’évènement a également servi de cadre pour des séminaires de haut niveau et d’autres séminaires thématiques sur les sujets suivants : «L'Afrique sur la relance : vers une croissance équilibrée et propre», ainsi que la diffusion des Perspectives économiques africaines 2010, et le lancement du site web du Partenariat «Mettre la finance au service de l’Afrique».

Les assemblées ont été officiellement ouvertes par le président ivoirien Laurent Gbagbo. Y ont assisté les présidents Yayi Boni du Bénin, Faure Gnassingbé du Togo, Amadou Toumani Touré du Mali et l’ancien président Festus Mogae du Botswana. Les premiers ministres Bernard Makuza du Rwanda et Ricardo Mangue de Guinée équatoriale, ainsi que le ministre des Affaires étrangères du Ghana, Muhammad Mumuni, étaient présents à la cérémonie d'ouverture.

Dans son discours d'ouverture, le président Gbagbo a félicité le président de la BAD, Donald Kaberuka, et ses collaborateurs pour les progrès importants accomplis par l’institution ces dernières années. «La Banque africaine de développement a acquis une respectabilité. Elle mobilise aujourd'hui plus de ressources. Nous encourageons fortement l'institution à poursuivre dans cette direction», a-t-il déclaré.

Le président Gbagbo a également demandé l'assistance de la Banque pour le développement des infrastructures, en particulier la construction des routes, l'énergie et l'approvisionnement en eau.

Auparavant, le président Kaberuka avait passé en revue les activités de l'institution de l'année écoulée, et noté que la Banque avait fait ses preuves pour l’Afrique, comme une institution solide bien au fait de sa mission.

Au nom du personnel et la direction, M. Kaberuka a remercié le Conseil pour avoir approuvé la sixième augmentation générale du capital de la Banque, qui triple les ressources de l'institution à quelque 100 milliards USD, et pour l'avoir réélu pour un second mandat de cinq ans.

Le Secrétaire exécutif de la Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique, Abdoulie Janneh et le président de la Commission de l'Union africaine, Jean Ping, ont également salué les réalisations de la Banque dans leurs discours respectifs.

Concernant le retour de la Banque à son siège statutaire, les gouverneurs ont réaffirmé que le siège de la Banque reste à Abidjan, mais ont noté que la situation dans le pays n'était pas encore propice à un retour immédiat de l'institution à son siège, et a donc étendu la période de relocalisation temporaire à Tunis pour 12 mois supplémentaires à partir du 3 juin 2010. La situation sera réexaminée et une décision prise lors Assemblées annuelles de 2011 sur la base des recommandations du Comité consultatif des gouverneurs.

Le Conseil des gouverneurs a approuvé la tenue des prochaines Assemblées annuelles du Groupe de la Banque les 9-10 juin 2011, à Lisbonne, Portugal.


Commentaires

chokri saffar - Tunisia 03/06/2010 21:28
Mes filicitation pour le président de la BAD, Donald Kaberuka, et ses collaborateurs pour les progrès importants accomplis
*
*
* CAPTCHA
*
 

Explorez nos activités

Select a country

Explorez nos
activités