Le Fad soutient le renforcement des transports et la relance économique au Rwanda

27/02/2005
Share |

Le vice président par intérim opérations Centre et Ouest du Groupe de la Bad, M. Jaouad Mohammed Gharbi, et la Secrétaire d’Etat chargée de la planification économique au ministère des finances et de la planification economique du Rwanda, Mme Monique Nsanzabaganwa, ont signé à Tunis, deux accords dans le secteur des transports pour un montant total de16, 44 millions d’Unités de compte (UC*) soit l’équivalent de 25 millions de dollars EU.

Le premier accord porte sur la réalisation du projet de la route Gitarama-Ngororero-Mukamira. Le second concerne un don pour la réalisation de l’Etude de projet de chemin de fer Isaka_Kigali.

Ces projets contribueront à l’effort de reconstruction et de relance économique entrepris par le Rwanda depuis plus d’une décennie et favoriseront le désenclavement des régions à l’intérieur du pays ainsi que la promotion de l’intégration sous-régionale.

En effet, la route Gitarama-Ngororero-Mukamira constitue un axe stratégique pour le pays. Elle permettra d’améliorer les conditions de vie des populations rurales des provinces de Gitarama et de Gisenyi en facilitant l’accès des zones de productions agricoles et industrielles. Cet axe soutiendra également le développement économique de l’Est de la République Démocratique du Congo (RDC). Enfin, cette portion constitue un maillon important de la route inter-Etat reliant le Rwanda et l’Ouganda.

L’Etude du projet de chemin de fer Isaka-Kigali vise principalement le désenclavement extérieur du Rwanda. Cette étude, initiée en collaboration avec la Tanzanie, étendra sa zone d’influence au-delà des deux pays pour couvrir également le Burundi et l’Est de la RDC, fortement isolés. Le projet permettra de définir l’opportunité de construire une voie ferrée pour relier Kigali au réseau ferroviaire tanzanien menant au port de Dar-es-salaam.

Avec ces deux nouveaux accords, le montant total des engagements du Groupe de la Banque au Rwanda s’élèvent à 208, 6 millions d’UC équivalant à 312 millions de dollars EU.

Le VP par intérim, M. Gharbi a assuré la délégation rwandaise du soutien du Groupe de la Banque dans ses efforts pour favoriser le développement de sa région, tout en rappelant les impératifs de mise en vigueur des prêts à échéance: « Je voudrais vous assurer de la disponibilité de la Banque à travailler étroitement avec les autorités de votre pays pour permettre de réaliser ces projets dans les délais prévus, en vue d’accélérer leur impact sur les conditions de vie des populations concernées »

1UC* = 1.52049 $EU au 01/02/2005


Sections Connexes