Le président de la BAD reçu par le Chef de l’Etat togolais

22/09/2015
Share |

Le président Akinwumi Adesina a été reçu en audience le samedi 19 septembre 2015 par le Chef de l’Etat du Togo, Faure Essozimna Gnassingbé. Au cours cette audience le dirigeant togolais a félicité le président Adesina pour sa brillante élection à la tête du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD).

Il a salué la coopération fructueuse entre le Togo et la BAD et les nouvelles orientations que le président Adesina entend donner à l’institution notamment la résolution de la crise énergétique en Afrique. Il a à cette occasion affirmé son souhait de voir la Banque accompagner le Togo pour résorber rapidement le déficit énergétique que connait le pays, ainsi que pour améliorer et garantir l’accès des agriculteurs togolais aux engrais.

Le président Adesina a salué les efforts accomplis par le gouvernement togolais dans la consolidation du cadre macroéconomique et pour la croissance soutenue que connait le pays.

Il a affirmé l’engagement de la Banque à travailler aux côtés du gouvernement pour relever les défis à travers la concrétisation du programme de développement économique et social du pays.

Les engagements de la Banque au Togo, depuis 1972 (date de la première opération), s’élèvent à environ 230 milliards de FCFA. Le développement des infrastructures (48%) et la gouvernance économique et financière (33%) constituent les secteurs les plus importants de l’intervention de la Banque au Togo. Environ 40% des engagements ont été approuvés depuis l’ouverture du Bureau national de la Banque en 2011, et qui s’est révélée cruciale dans l’accompagnement du gouvernement pour la mise en œuvre de ses réformes et le suivi du portefeuille.

Il est à souligner que la Banque a été le premier partenaire multilatéral à intervenir au Togo après la crise socio-politique de 1990-2005 qu’a connu le pays. L’appui spontané de la Banque à travers la Facilité d’appui à la transition (FAT) a aidé le pays à mettre en place des outils de planification stratégique et à redynamiser le fonctionnement de son administration financière, à la sortie de la crise socio-politique.

Parmi les projets phares de la Banque au Togo, on peut citer, le projet d’appui au renforcement des capacités institutionnelles en gouvernance économique et financière (PARCI).

Ce projet a permis, i) la mise en place du Système de gestion intégrée de finances publiques (SIGFIP) et une meilleure efficacité du circuit de la dépense, ii) le renforcement du système de contrôle de la dépense publique et iii) au Togo d’accéder au statut de Pays-conforme à l'Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE). Aussi, le projet a contribué à la mise en place depuis 2014 de l’Office togolais des recettes (OTR), première expérience du genre en Afrique de l’Ouest francophone.

Cette réforme a permis l’augmentation des recettes fiscales liquides de 26% par rapport à 2013. Le Projet de Terminal à Conteneurs de Lomé, dont les travaux ont été achevés en 2015, permet au Togo de disposer du plus grand port privé de conteneurs sur la côte de l’Afrique de l’ouest avec à terme une capacité de 2,2 millions de conteneurs par an. Les deux projets de réhabilitation des routes sur les corridors Togo-Burkina et Togo-Benin, accroissent déjà la fluidité du trafic inter Etats et contribuent avec la modernisation du port de Lomé au renforcement de l’intégration régionale.


Sections Connexes