Commémoration de l’héritage de Wangari Maathai le 3 mars, Journée africaine de l’environnement

03/03/2016
Share |

Le 3 mars 2016 marque la Journée africaine de l’environnement, célébrée en même temps que la Journée Wangari Maathai, en hommage à l’héritage que nous a laissé pour la conservation de l’environnement la défunte lauréate du prix Nobel. Cette année, le thème de la Journée africaine de l’environnement est « l’amélioration de l’accès des femmes aux ressources naturelles et de leur contrôle de celles-ci ».

La Journée africaine de l’environnement coïncide avec la Journée mondiale de la vie sauvage. Elle fera mieux connaître le rôle joué par les femmes dans la gestion de l’environnement et des ressources naturelles. Le thème de cette année fait écho au thème du Sommet 2016 de l’Union africaine, « 2016 : Année africaine des droits de l’Homme avec une attention particulière pour les droits des femmes ».

Wangari Maathai fut la première femme africaine, et la première Kenyane, à se voir décerner un Prix Nobel, en 2004, pour sa « contribution au développement durable, à la démocratie et à la paix ». Elle se fit connaître en 1998 pour avoir orchestré les manifestations contre le projet de vente d’une forêt urbaine située à Nairobi à des fins de développement privé. Un an plus tard, elle empêcha la construction d’un complexe immobilier d’une valeur de plusieurs millions de dollars dans le parc Uhuru, un espace vert public de Nairobi.

Maathai a fondé le Mouvement de la ceinture verte, qui rassemble des femmes issues des zones rurales du Kenya afin de combattre la déforestation. À ce jour, l’organisation a planté plus de 50 millions d’arbres.

La gestion des ressources naturelles présente un grand intérêt pour la Banque africaine de développement. Par le biais de son Centre africain des ressources naturelles, de son Département d’appui à la transition et de la Facilité africaine de soutien juridique, la Banque aide les pays membres de la région à gérer leur environnement et leurs ressources naturelles au bénéfice du développement.