Lesotho-Président Kaberuka au sommet de la SADC à Maseru

18/08/2006
Share |

Maseru, le 17 août 2006 – Le Président de la Banque africaine de développement (BAD), Donald Kaberuka est parmi les personnalités participant au sommet de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC), composée de quatorze pays qui s’est ouvert, jeudi, a Maseru au Lesotho.

Dans son allocution, M. Kaberuka a félicité la SADC à l’occasion de son 26e sommet et a rappelé le rôle que joue le Groupe de la BAD dans le développement de la région.

La BAD a engagé plus de 6 milliards de Maloti, équivalent à un milliard de dollars américains, dans la SADC pour le développement de l’infrastructure routière, de télécommunication et d’énergie dans la région, a-t-il expliqué.

Le Groupe de la Banque prévoit une augmentation de ressources afin de permettre le développement de l’infrastructure dans la région, a-t-il ajouté.

Le Président a également mis l’accent sur le rôle que joue le secteur privé en tant que partenaire dans le développement. Il a aussi fait savoir que pour assurer une plus grande visibilité, présence et prestation de services dans la région, le Groupe de la Banque a ouvert un bureau pays en Tanzanie et à Madagascar ainsi qu’un bureau régional au Mozambique qui couvrira les autres pays de la SADC.

La BAD et ses partenaires apporteront une assistance à la SADC autant que possible, M. Kaberuka a souligné.

Dans son discours d’ouverture du sommet, le Roi Letsie III de Lesotho a loué les réalisations de la SADC et a lancé un appel pour le déploiement des efforts consciencieux afin de garantir la réalisation de ses objectifs.

Le Roi Letsie a cité la fin des conflits au Mozambique, en Angola et en République démocratique du Congo, mettant un accent tout particulier sur des élections crédibles récemment tenues en RDC comme témoignage de développements positifs dans la région.

Il a attribué les réalisations dans la Communauté à l’engagement des pays membres de la SADC à la Déclaration de Windhoek qui a permis à la Communauté d’avancer en mettant en relief la nécessité d’une intégration régionale et en mettant l’intérêt de la population au centre de ses activités.

Le Roi a indiqué que bien que la paix et la stabilité soient d’importants piliers de développement, rien ne sera réalisé tant que la population de la région continue à vivre dans la misère noire.

Il a aussi invité les leaders des pays membres à s’assurer que la SADC a un impact sur la vie des populations grâce à l’amélioration de leur niveau de vie à travers l’éradication des maladies telles que le VIH/SIDA qui menacent leurs vies.

Par ailleurs, le Roi s’est également engagé à verser plus de 600 000 Maloti au Fonds du SIDA de la SADC et a aussi lancé un appel aux pays membres de suivre son exemple.

Le sommet de deux jours a enregistré la participation des Chefs d’Etat et du Gouvernement régionaux.

Parmi les points clés inscrits à l’ordre du jour, figurent la réadmission des Seychelles dans la Communauté et plusieurs objectifs énoncés dans le Plan stratégique intégrée régional.

Les Chefs d’Etat et du Gouvernement signeront des protocoles relatifs aux finances et aux investissements. Ils feront également une revue d’un Protocole révisé sur le commerce, l’éducation  et la formation.

Entre-temps, le président sortant de la SADC, le Président Festus Mogae du Botswana a déjà passé la relève au nouveau président, le Premier Ministre du Lesotho, M. Pakalitha Mosisili.

La SADC comporte 14 pays membres avec une population de plus de 230 millions d’habitants. Les membres sont: l’Angola, le Botswana, la République démocratique du Congo, le Lesotho, Madagascar, le Malawi, l’île Maurice, le Mozambique, la Namibie, l’Afrique du Sud, le Swaziland, la République unie de la Tanzanie, la Zambie et le Zimbabwe.


Sections Connexes

Contact

Felix Njoku Téléphone: +216 71 10 26 12 Fax: f.njoku@afdb.org