Lesotho : 16 millions de dollars pour améliorer l’approvisionnement en électricité

04/02/2009
Share |

Tunis, le 4 février 2009 –  Les efforts engagés par le Gouvernement du Lesotho pour améliorer  l’approvisionnement en électricité dans le pays a reçu l’appui du Conseil d’administration du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) qui a approuvé, mercredi à Tunis, un prêt et un don d’une valeur cumulative de 11 millions d’unité de compte (UC*), soit 16,4 millions de dollars en vue de financer le Projet d’approvisionnement en électricité dans le pays.

Le prêt de 8,9 millions d’UC et le don de 2.1 millions d’UC appuieront l’investissement dans les infrastructures d’approvisionnement en électricité en vue d’améliorer le taux d’accès à l’électricité et de garantir un rendement supérieur, dans le but de réduire les pénuries de pointe et aider le pays à réduire la pauvreté et réaliser les objectifs du millénaire pour le développement (OMD).

Le projet cadre avec les priorités actuelles du Fonds africains de développement (FAD-11) qui portent essentiellement sur l’investissement dans les domaines de l’infrastructure, de la gouvernance et de l’intégration régionale. Le développement des infrastructures est indispensable à la création de marchés, qui permet à son tour de soutenir la croissance et contribue à la réalisation des OMD. On estime qu’à terme, le projet améliorera les conditions de vie de la population et contribuera à la réduction de la pauvreté et à la croissance économique en assurant un approvisionnement en énergie électrique plus large et durable à un coût abordable à l’aide des ressources en énergies renouvelables.

Le projet envisage de remettre en production une mini-centrale hydroélectrique de 2 MW qui permettra de compenser les déficits de production à hauteur de 17 MW, ce qui est assez important pour le Lesotho. Une solution sera trouvée au faible taux d’accès à l’électricité grâce à l’extension du système de transformation et de distribution à Maseru, à Hlotse, à Mphaki et à Mantšonyane, conformément au Schéma directeur pour l’électrification rurale  du pays du 2007 ainsi que sa Vision 2020.

Le projet cadre aussi avec les domaines d’intervention et les piliers d’intervention stratégique pertinents de la Stratégie pour la réduction de la pauvreté et la croissance (SRPC) et du document de stratégie par pays (DSP) pour le Lesotho (2008-2012). La mise en place d’infrastructures économiques et de services publics bien gérés sont soulignés dans la Vision 2020. En particulier, le soutien aux infrastructures énergétiques du pays est sollicité en vue de susciter la croissance économique tirée par le secteur privé, envisagée pour les secteurs minier, manufacturier, textile et touristique.

Le projet est également conforme au Cadre d’investissement dans les énergies propres (CEIF) du Groupe de la BAD tel qu’il a été approuvé par le Conseil d’administration en mars 2008. Le CEIF est principalement axé sur la promotion du développement des énergies propres et la contribution aux initiatives menées à l’échelle mondiale en vue de réduire les émissions de gaz, en amélioration constamment l’efficacité énergétique au point de vue de l’offre et en encourageant une culture de l’économie d’énergie sur le plan de la demande, en augmentant la part des sources d’énergie renouvelables et en prêtant une grande attention aux effets induits de la production d’énergie sur les plans environnemental et social

Le coût global du projet est de 15.18 millions d’UC. Le prêt du FAD représente 72.46% de son coût total.  Le gouvernement ainsi que la Compagnie d’électricité du Lesotho (LEC)  participeront à hauteur de 27.52 %.

 



___________________________________
* 1 UC = 1,49192 en la date de 04/02/2009


Sections Connexes

Contact

Felix Njoku Téléphone: +216 71 10 26 12