Libéria - La BAD approuve un prêt de 5 millions de $ É.U. en faveur de la Banque de développement du Libéria

15/06/2009
Share |

Tunis, le 12 juin 2009 - Le Conseil d’administration de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé un prêt subordonné de 5 millions de $ É.U  en faveur de la Banque de développement et d’investissement du Libéria (LBDI).

Cette facilité de crédit subordonnée permettra à la LBDI de disposer des fonds requis pour répondre à la demande croissante de financements longs émanant de certains secteurs clés de l’économie libérienne, notamment les PME, les services, le BTP, l’agro-industrie, et les industries manufacturières légères. Cette facilité a été conçue pour fournir à la LBDI un instrument de financement à long terme, et qui répond aux normes réglementaires de la 2e catégorie de fonds propres.  

Cette facilité de crédit constituera une contribution à une partie du programme total de mobilisation de fonds, qui en comporte deux. D’une part, l’institution prévoit de procéder à une émission d’actions comportant 500.000 nouvelles actions ordinaires de 20 $ É.U. chacune. Si l’offre est totalement souscrite, elle portera le capital actions de la société à environ 16 millions de $ EU. Outre l’augmentation de capital envisagée, la  LBDI prévoit, à moyen terme, de mobiliser des financements par emprunt d’un montant total de 10 millions de $ EU., dont la première phase est la facilité de crédit subordonnée accordée par la BAD.

Cette facilité va jouer un rôle crucial en redonnant à la LBDI la capacité de fournir des capitaux à moyen et long terme pour des projets axés sur le développement, et elle répondra aux besoins du très important secteur des PME, qui représente plus de 80 % de l’activité économique et emploie plus de 90 % de la main-d’œuvre.  

Cet investissement s’inscrit dans la stratégie de la Banque pour les opérations du secteur privé concernant : i) le renforcement et l’approfondissement des systèmes financiers ; et  ii) l’appui de la Banque aux entreprises privées (en particulier, aux PME) à travers des intermédiaires financiers. Conformément à la stratégie de la Banque pour le développement du secteur privé, ce prêt subordonné constitue une instrument novateur pour approfondir le système financier libérien à travers un partenariat avec une institution locale qualifiée, dotée de l’envergure et de la capacité requises pour couvrir des marchés qui sont mal desservis actuellement, et avoir une forte incidence sur le développement.

La facilité accordée à la LBDI est un exemple de partenariat stratégique dans le secteur privé d’un État fragile sortant d’un conflit, pour soutenir la croissance économique, consolider la stabilité actuelle et promouvoir le progrès social. Une fois mise en œuvre, cette facilité permettra à la LBDI de contribuer à la redynamisation des secteurs clefs et d’étendre ses activités pour couvrir davantage de PME, ce qui se traduira par la création d’emplois, l’augmentation des revenus et l’amélioration du niveau de niveau. On estime qu’environ 6 000 emplois seront créés suite à cette intervention.