Lutte contre la prolifération des plantes aquatiques parasites : Le Fad et la Mauritanie signent un accord de prêt

07/12/2004
Share |

Le vice-président pour les opérations des régions Ouest et Centre du Groupe de la Banque africaine de développement, M. Bisi Ogunjobi, et l’ambassadeur de la Mauritanie en Tunisie, M. Cheikh Ould Baha, ont signé à Tunis le mardi 7 décembre, un accord de prêt de 1,2 million de dollars EU (809 000 unités de compte) afin de financer le projet multinational degestion intégrée des plantes aquatiques proliférantes en Afrique de l’Ouest.

Ce prêt représente la quote-part de la Mauritanie d’un financement global du Fad de 8,45 millions de $ EU répartis entre les 8 pays bénéficiaires (Bénin, Nigeria, Niger, Mali, Ghana, Sénégal, Gambie et Mauritanie) et la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest.

Le Projet multinational degestion intégrée des plantes aquatiques proliférantes vise une gestion durable des ressources naturelles et à optimiser leur contribution au développement social, économique et environnemental. Le projet permettra de contenir l’infestation des plantes aquatiques dans quatre bassins fluviaux en Afrique de l’Ouest, dont le fleuve Sénégal, et de minimiser ainsi l’impact résiduel des plantes. Les activités socio-économiques dans la région, telles que l’hydro-électricité, l’approvisionnement en eau potable, l’irrigation, la navigation, la pêche et les projets liés à la santé bénéficieront également du projet.

L’ambassadeur Cheick Ould Bahaa rappelé l’impact socio-économique considérable et positif des différentes opérations du Groupe de la Banque dans son pays.

Le vice-président Ogunjobi, tout en félicitant le gouvernement mauritanien pour ses efforts en vue d’améliorer l’exécution des opérations de la Banque sur son sol, a souligné que l’ouverture prochaine d’un bureau régional du Groupe de la Bad à Dakar, au Sénégal, renforcera le partenariat entre la Mauritanie et le Groupe.

Les opérations du groupe de la Banque en Mauritanie ont commencé en 1972. Cet accord porte l’investissement cumulé de la Banque dans le pays à 518 millions de dollars EU pour 55 opérations.


Sections Connexes