Madagascar obtient une réduction de dette de la part de la Bad : Le pays atteint le point de décision au titre de l’initiative PPTE

02/03/2005
Share |

Le Groupe de la Bad fournira en conséquence au pays un allègement irrévocable de la dette à concurrence de 80 millions de dollars EU en valeur nominale, avec effet à partir de décembre 2001. Madagascar sera exonéré de 80 % de ses obligations au titre au titre du service de sa dette à l’égard du groupe de la Bad jusqu’à apurement du montant total, début 2013.

Madagascar avait atteint son point de décision – la première étape du processus PPTE – en décembre 2000. Le 20 octobre 2004, il devenait le 12e pays membre régional à atteindre le point d’achèvement – une performance qui lui a permis d’obtenir, de la part des créanciers bilatéraux et multilatéraux (dont la Banque mondiale, le Fonds monétaire international et le Groupe de la Bad), un allègement de dette global de 836 millions de $ EU en valeur actualisée nette de 1999

Tous les déclencheurs du point d’achèvement ont été globalement réalisés par le gouvernement. Le gouvernement a notamment élaboré en 2003, avec l’assistance du Groupe de la Banque, un document de stratégie de réduction de la pauvreté entièrement participatif. Le premier rapport annuel de suivi a abouti à la conclusion que des progrès significatifs ont été accomplis dans la mise en oeuvre de cette stratégie.

Les conseils d’administration ont observé que le pays a réalisé des progrès, malgré une certaine lenteur dans la mise en œuvre des réformes structurelles envisagées sur le plan de la gestion budgétaire, de l'administration de l’impôt et de la privatisation, avec des améliorations axées sur le renforcement des contrôles et de la transparence. Par ailleurs, l'environnement du secteur privé est devenu plus favorable aux affaires grâce aux réformes du code des investissements et du cadre réglementaire.

Quant à l’épargne budgétaire découlant de l'allégement intérimaire du service de la dette, les conseils d’administration ont souligné le fait qu’elle a été largement utilisée conformément aux critères définis au point de décision. Des progrès ont également été accomplis en matière de gouvernance et de réformes institutionnelles, l'objectif étant d'améliorer la surveillance et le contrôle de la gestion des finances publiques.

Les opérations du Groupe de la Banque africaine de développement à Madagascar ont commencé en 1977. A ce jour, les engagements du Groupe au profit de Madagascar s’élèvent à près de 810 millions $ EU pour 74 opérations.

Media contact:

Sabrina Hadjadj Aoul– Tél.: +216 71 10 36 98 – E-mail: s.hadjadjaoul@afdb.org


Contact