Madagascar : 52 millions de dollars d’appui à la réduction de la pauvreté

25/07/2006
Share |

Tunis, le 24 juillet 2006 – Encouragé par la stabilité politique et économique de Madagascar, le Groupe de la Banque africaine de développement a décidé d’apporter un appui budgétaire au gouvernement malgache pour la mise en œuvre de son programme de réformes.

Le prêt de 35 millions d’unités de compte (52 millions de dollars ou 113 milliards d’ariary) approuvé lundi à Tunis par le conseil d’administration du Fonds africain de développement appuiera la mise en œuvre, pour la période 2006-2007, du document de stratégie pour la réduction de la pauvreté malgache mis à jour.

Pour ramener l’incidence de la pauvreté à 36,8 % en 2015 contre 68,9 % de la population en 2005, le gouvernement a retenu trois axes stratégiques: la gouvernance, la croissance accélérée à base sociale élargie et la valorisation des ressources humaines.

Le prêt du Fad ciblera les deux premiers axes stratégiques. Dans le premier axe stratégique, le projet appuiera le processus de décentralisation en vue de renforcer l’accès de la population aux services publics en milieu rural et ainsi permettre à Madagascar d’atteindre les objectifs du millénaire pour le développement. Dans le deuxième axe stratégique, l’intervention du Fad portera sur la stabilisation du cadre macroéconomique et le développement du secteur privé notamment en encourageant le partenariat public-privé.

Les réformes contribueront ainsi à obtenir un taux de croissance du PIB de 6,6 % en 2007, de ramener le taux d’inflation de 27 % en 2004 à 7 % en 2007. Elles permettront également d’accroître la pression fiscale de 10,1 % du PIB en 2005 à 11,8 % en 2007. Enfin, le déficit budgétaire global pourra être ramené de 4,3 % du PIB en 2005 à 2,7% en 2006.

Une croissance économique soutenue et un cadre macroéconomique stabilisé contribueront à l’amélioration du taux d’accès de la population aux services sociaux de base et auront un impact positif sur la réduction de la pauvreté. L’amélioration de l’accès des populations rurales à l’eau potable à travers un système de maintenance et de gestion efficace des ouvrages, contribuera à réduire sensiblement la prévalence des maladies d’origine hydrique et à alléger les pénibles corvées d’eau chez les femmes.

Avec un revenu par habitant de 290 dollars, le Madagascar est parmi les pays les plus pauvres de la planète, 146e sur 177 pays selon le classement de l’indice du développement humain du PNUD.

Les opérations du Groupe de la Bad à Madagascar ont commencé en 1977. Ses engagements y sont de 7 811 milliards d’ariary pour 73 opérations.

Le projet en bref

  • Source de financement: Fad, Banque mondiale (40 millions de $), Union européenne (42,2 millions d’euros), France (12,6 millions d’euros)
  • Date probable de démarrage et durée: septembre 2006, 15 mois
  • Décaissement: Le prêt sera décaissé en deux tranches égales de 17,50 millions d’UC chacune

* 1 UC = 1,47937 USD = 3 239,25 MGA au 24/07/2006

CONTACT: Chawki Chahed – Tél.: +216 71 10 27 02 – E-mail: c.chahed@afdb.org


Contact

Chawki Chahed Téléphone: +216 71 10 27 02