Le Malawi atteint le point d’achèvement au titre de l’initiative PPTE

15/11/2006
Share |

La Bad lui accorde une importante réduction de dette

Tunis, le 15 novembre 2006 – Les conseils d’administration de la Banque africaine de développement (Bad) et du Fonds africain de développement (Fad) ont confirmé aujourd’hui que le Malawi avait bien réuni les conditions lui permettant d’atteindre le point d’achèvement au titre de l’initiative des pays pauvres très endettés (PPTE) renforcée.

Le Groupe de la Bad fournira en conséquence au pays un allègement de la dette à concurrence de 70,5 millions $ EU en valeur actualisée nette fin 1999 (108,89 millions $ EU en valeur nominale), ce qui représente environ 14,6 % de l’assistance des créanciers multilatéraux.

Le Malawi a également obtenu un allégement additionnel de la dette au point d’achèvement au regard d’un certain nombre de facteurs exogènes ayant entraîné la détérioration de ses indicateurs du fardeau de la dette: sécheresse au cours de la saison de croissance 2004/2005, revenus d’exportation inférieurs aux projections, taux d’intérêt fixe sur le capital emprunté, dépréciation du dollar par rapport au DTS (l’essentiel de la dette du Malawi, soit environ 67 %, est libellée en DTS), concessionnalité moins forte que prévu des nouveaux prêts, hausse des prix à l’importation… Les conseils d’administration du groupe de la Bad ont ainsi approuvé une assistance additionnelle de 68,8 millions $ EU en VAN de fin 2005 (132,77 millions $ en valeur nominale).

Avec ces 139,3 millions de $ en VAN, l’assistance à l’allégement de la dette permettra d’éliminer 80 % des obligations de service de la dette du Malawi vis-à-vis de la Banque chaque année jusqu’en janvier 2024, lorsque l’allégement total de la dette aura été entièrement exécuté.

Pour atteindre le point d’achèvement, le gouvernement avait eu à remplir trois conditions essentielles:

  • la mise en œuvre satisfaisante pendant un an au moins d’un document de stratégie de réduction de la pauvreté ;
  • le maintien d’un cadre macroéconomique stable ;
  • la mise en œuvre des principaux déclencheurs structurels et de la gouvernance pour renforcer la gestion des dépenses publiques et améliorer la qualité de l’éducation et des soins de santé, la lutte contre le VIH/Sida, la consolidation de l’immobilier et des marchés du crédit et la mise en place d’un système efficace de filets de sécurité.

Les conseils d’administration de la Bad et du Fad ont noté que la mise en œuvre de la stratégie de réduction de la pauvreté du Malawi a été largement satisfaisante dans les domaines prioritaires que sont l’agriculture, l’éducation, la santé, la gestion des dépenses publiques, la réforme du secteur public et la prévention de la corruption.

Le Malawi est le 16e pays membre régional de la Banque africaine de développement à atteindre le point d’achèvement au titre de l’initiative PPTE renforcée. Cette décision le rend éligible à l’allègement de la dette au titre de l’Initiative d’allégement de la dette multilatérale (IADM) de la part du FMI, de la Banque mondiale et du Fonds africain de développement. Avec l’approbation d’un allégement complémentaire, l’allégement total de la dette au titre de l’IADM s’élève à 1,47 milliard $ en valeur nominale étalée sur une période de 50 ans, la part du Groupe de la Banque s’élevant à 253 millions $ EU.

CONTACT: Chawki Chahed – Tél.: +216 71 10 27 02 – E-mail: c.chahed@afdb.org

Unité des relations extérieures et de la communication – Tél.: +216 71 10 29 16 – Fax: +216 71 10 37 52 – E-mail: comuadb@afdb.org


Contact

Chawki Chahed Téléphone: +216 71 10 27 02